Les 17 mois de Bébé Fille

tutu

Il y a maintenant 17 mois que Bébé Fille entrait dans notre vie de façon fracassante! Elle a chamboulée notre vie de famille, notre vie de couple et notre vie quotidienne. Malgré ça, je ne retournerais pas en arrière! Tranquillement pas vite, elle devient une petite fille et s’éloigne de la période Bébé. Pourtant, j’ai beaucoup de la difficulté à la voir “grande”. C’est probablement en raison de son presque absence de cheveux (oui, ça pousse un peu… lentement, mais surement!) et du fait qu’elle ne marche toujours pas.  Bref, je la vois toujours comme mon Bébé. Pourtant, du haut de ses 17 mois, elle comprend pratiquement tout ce qu’on lui dit sauf… quand ça semble faire son affaire de ne pas comprendre. Elle dit de plus en plus de mots. À tous les jours ou presque, elle nous dit quelque chose de nouveau. Je ne m’inquiète vraiment pas de cette partie de son développement. C’est déjà une vraie pie!

Peu à peu, elle recommence à prendre du poids. Dans les deux derniers mois, nous sommes allés à quelques reprises rencontrer une nutritionniste afin de tenter l’origine de la perte de poids. Bébé Fille a  été au-dessus du 85e percentile pour son poids et sa taille jusqu’à ses 9 mois. Ensuite, son poids a commencé à chuter. À 15 mois, elle pesait moins qu’à 9 mois. Elle a donc eu des prises de sang afin d’éliminer certains problèmes comme les maladies cœliaques. Ce fut heureusement négatif. Ensuite, elle a passé un test à la sueur afin d’éliminer la Fibrose Kystique (sa cousine en est atteinte, donc ce fut une possibilité). Pour le moment, nous enrichissons tout ce qu’elle mange. Dans son lait, on ajoute du lait en poudre afin d’augmenter la teneur en protéine. Sur ses légumes, on ajoute beurre, huile ou fromage afin d’augmenter le nombre de calorie. Grâce à ça, son poids est revenu à 10 kg! Elle a maintenant le poids d’un enfant de 12 mois, mais on y travaille fort! Peu à peu, elle semble avoir de plus en plus d’appétit et mange mieux. Nous devrions revoir la nutritionniste dans un mois. On verra à ce moment ce qu’il en est.

Depuis trois semaines, Bébé a droit à des orthèses afin de l’aider à se tenir debout. À 17 mois, comme je l’ai mentionné plus tôt, elle ne marche toujours pas. Tous les médecins et spécialistes sont confiants qu’elle va se déplacer sur ses deux jambes, mais pour le moment ses chevilles sont un peu trop faible. À cause du spina? Peut-être que oui, peut-être que non. Pour l’aider, la physiatre qui la suit lui a prescrit le port d’orthèse. Ce n’est pas facile de lui faire porter ce truc. À la maison, elle refuse de se lever debout quand je lui mets. Heureusement, qu’à la garderie, ils arrivent à lui faire porter environ 40 minutes par jour le temps des exercices. Quand elle se déplacera plus souvent en position debout, il faudra lui faire porter plus longtemps. Je redoute déjà ce moment… Bébé Fille sait ce qu’elle veut et surtout ce qu’elle ne veut pas! Elle a tout un tempérament! Ouf!

Toujours à cause de son retard dans son développement moteur, Bébé Fille a commencé un suivi en physiothérapie. La première rencontre s’est bien déroulée. Mademoiselle a adoré jouer avec les jouets de la physiothérapeute. Pour les rencontres suivantes, ce fut autre chose. Si elle ne veut pas être debout, elle nous fait toute une crise. Je suis un peu déstabilisée lorsqu’elle fait ça. Je ne sais plus si je dois la forcer à être debout ou si je dois la laisser tranquille. Bref, après une heure Bébé Fille et moi sommes épuisées. Heureusement que je suis en vacances en ce moment!

Quand on nous a annoncé le diagnostic de ma fille, on nous avait parlé d’un suivi à Ste-Justine. On nous a dit qu’il y aurait des suivis aux 3 ou 4 mois, ensuite deux fois par année. Je n’avais pas imaginé qu’il nous serait demandé de nous présenter jusqu’à 3 fois dans le même mois à Ste-Justine, qu’il y aurait un suivi en nutrition, en physio, etc. J’adore ma fille. Je ferais n’importe quoi pour elle, mais il y a des jours ou je trouve ça dur d’avoir à faire de la conciliation entre mon travail à temps complet, mes deux plus vieux, notre vie de couple, la grossesse et les rendez-vous avec les spécialistes…

Avec tout ça, j’ai mis fin à l’allaitement depuis environ 4 semaines. Un matin, alors que Bébé Fille était au sein, j’ai comme eu une écoeurantite subite. Elle me faisait mal. J’avais l’impression de ne pas avoir assez de lait. Elle avait commencé à en prendre moins la nuit. À ce moment précis, j’ai regardé mon chum, j’ai décroché Bébé Fille et j’ai dit : C’est fini. J’suis pu capable! Je me suis senti coupable plus tard dans la journée quand ma fille m’a demandé le sein, ainsi que le lendemain quand elle repoussait le gobelet et me disait : “NON! Ça!” en touchant ma poitrine. Mais j’ai tenu bon. Elle porte toujours sa main à mon décolleté et fixe à l’occasion ma poitrine, mais je crois qu’elle s’est fait l’idée maintenant.

Malgré tout ça, Bébé Fille va bien! Elle est ma petite fille à maman. Elle fait des câlins et des bisous sur demande. Elle est notre petit clown! Si on éclate de rire, c’est sûr et certain qu’elle fera la même chose tant que cela fait rire quelqu’un.

J’ai oublié un sujet… le sommeil de Bébé Fille… humm, ça, ce sera un billet entier qui y sera consacré!

Le premier anniversaire de Bébé Fille

Cette semaine, nous avons fêté le premier anniversaire de ma petite dernière. Autant j’ai l’impression qu’elle n’est avec nous que depuis hier, autant j’ai l’impression qu’elle a toujours fait partie de notre vie.

À un an, elle ne marche pas. Mais je ne m’en inquiète pas. Ça viendra quand elle sera prête. Elle se débrouille très bien sur les fesses. Son pédiatre pense autre chose, elle trouve que Bébé Fille a du retard. Elle lui a prescrit une consultation en physiothérapie. On verra bien. Je demeure persuadée que ma fille marchera quand on recevra enfin le téléphone pour obtenir un rendez-vous. En attendant, la garderie la stimule beaucoup et ils lui font faire beaucoup d’exercice.

À un, elle dit “maman”, “papa”, “ba-ba” (bye bye), “bâa” (bain) et “kitttstii” (Pour Hello Kitty). Je trouve que c’est plus que pas mal, non? Elle ne marche pas, mais le reste évolue beaucoup! Elle ne peut quand même pas tout faire!

Elle fait des câlins sur demande autant à nous qu’à ses poupées. Elle me donne des bisous (juste à moi ou ses poupées). Elle tend les bras si elle veut se faire prendre ou repousse les mains de ceux dont elle ne veut pas être touché. Elle sait se faire comprendre! Bébé Fille aime aller à la garderie et adore ses amis. Elle a une grande préférence pour les poupées.

Depuis une semaine, elle s’endort seule dans son lit après une séance d’allaitement. Elle a même fait trois nuits de 7 heures!!! Il y a même une nuit où je ne l’ai que recouché sans lui donner le sein et elle s’est rendormi toute seule sans pleurer! Le changement complet de routine fut une très bonne décision de ma part… quoiqu’elle est peut-être juste prête à s’endormir seule. Je vois enfin mes futures nuits avec optimisme!

Pour son état de santé, on en sait toujours pas plus. Nous allons revoir Ste-Justine dans un mois. Elle doit y passer une batterie de tests et rencontrer tous les spécialistes dans son dossier. Peut-être qu’à ce moment nous en sauront plus. Je l’espère… En un an, il n’y a pas eu de chirurgie, ce qui est une bonne chose en soi. J’espère dire encore la même chose dans un an! Le seul ombre au tableau est qu’elle n’a pas pris de poids dans le dernier trois mois. Au contraire, elle aurait perdu du poids. Sincèrement, on ne la comprend pas trop cette histoire. Le médecin veut donc la revoir en janvier afin d’être sure que ce n’est qu’un résultat du sevrage de l’allaitement et le fait qu’elle bouge plus qu’avant…

Sur ce, je vous partage des photos de son premier anniversaire…

10964301976_5fdfe706da

 10966319104_cea2c14811

10966374453_7c68de6a99

10966143205_dc3c96149c

10964278376_f30c7fd529

10964208075_17ed200529

Mes trois enfants sont tous uniques. #mamankinder #kindermaman

mes trois enfants sont différents et uniques

The things that make me different are the things that make me.  – Piglet (Winnie The Pooh)

Il y a plusieurs années, si on m’avait dit qu’un jour j’aurais trois enfants, je suis certaine que j’aurais éclater de rire. Trois? Voyons donc! Je n’en voulais que deux. Un gars et une fille. Dans cette ordre! Finalement, j’ai eu une fille pendant mes études, ensuite un garçon et… une autre fille avec un autre papa. Sincèrement, je n’aurais jamais imaginé que ça se produirait comme ça. Je ne regrette tellement pas! Je recommencerais n’importe quand et j’suis même rendu à me dire que trois ou quatre… bah, ou est la différence? Un de plus ou de moins… y’a rien là! Vraiment, notre pensée change et évolue dans le temps!

Aussi, j’ai toujours dit qu’il ne fallait surtout pas comparer les enfants entre eux. J’ai effectivement dit une chose comme ça. Je suis morte de rire. On le fait tous de façon consciente ou non. On commence par se dire que Bébé 01 a fait ses nuits à telle âge alors que Bébé02, lui ce fut plus tôt ou plus tard. Ensuite, on le fait avec les premiers mots, les premiers pas, etc. Quand on le réalise, on veut se taire. On se dit qu’on fait ce qu’on s’était juré de ne JAMAIS faire! Et quand on se tait, ce sont les enfants qui commencent à nous questionner.

  • Maman, quand est-ce que j’ai fait mes nuits?
  • Maman, comment j’étais moi?
  • Maman, c’est quoi le premier mot que j’ai dit? Binou, lui? Bébé Fille, ça va être quoi?

Et, c’est à ce moment-là qu’on comprend qu’on compare toujours, qu’on le veuille ou non. Parce que dans le fond, chaque enfant est tellement unique et qu’ils ont besoin de savoir qu’ils sont uniques! On sort alors les albums photos et on leur explique à quel point ils sont différents de leur frère et sœur. Et c’est exactement pourquoi on les aime autant! J’ai trois enfants. Trois petits êtres humains totalement différents les uns des autres.

princesse

Tout d’abord, il y a une ma Princesse. Ma belle grande fille. Aujourd’hui âgée de 11 ans. J’ai toujours dit que c’était un bébé qui appartenait à tout le monde. Quand on arrivait quelque part, même si elle ne connaissait personne, elle allait de bras en bras. Elle adorait être avec des gens. Elle avait besoin d’être entourée en permanence. Pour son anniversaire, si je voulais lui faire plaisir, je n’avais qu’à inviter mes tantes, mes parents, mon frère, mon cousin, des amis, etc. Elle allait voir tout le monde. Au centre d’achat, elle regardait tout le monde et leur faisait des sourires. Si la personne avait “l’air bête”, Princesse la fixait jusqu’à ce qu’elle ait un sourire en retour. Alors, elle cherchait quelqu’un d’autre du regard. Encore aujourd’hui, elle a beaucoup d’amis. Pour son anniversaire, elle a du faire un choix, car elle ne pouvait inviter tout le monde. Passer une journée seule à la maison, c’est difficile pour elle. Elle doit voir du monde. Elle est toujours partie chez un ami. Le téléphone sonne pratiquement tous les jours pour elle. Bref, c’est ma petite fille qui aime le contact avec les gens. Elle aime sa famille et ses amis avec autant d’intensité.

binou

Mon deuxième, Binou. Il fêtera bientôt ses 8 ans. Il a longtemps été mon petit dernier, mon bébé. Un vrai petit garçon à maman. Tout petit, il n’y avait que moi qui pouvait le prendre. Je pouvais le sortir partout, dans tous les partys de famille du moment qu’il demeurait sur moi, qu’il me touchait. Quand quelque chose ne va pas, c’est moi qu’il vient voir. Il a toujours besoin de me toucher, de me donner un bisou. Autant sa sœur aime découcher chez sa grand-mère ou ses amies, lui… il veut être près de moi. Il a des amis, mais ce sont toujours les 3 ou 4 mêmes dont il me parle. À chaque anniversaire, ce sont toujours les mêmes amis qui reviennent. Binou est capable de passer une journée à la maison, sans que le téléphone ne sonne, sans qu’il n’ait besoin de téléphoner à ses amis. Il peut passer des heures à lire.

gab

Finalement, est venue Bébé Fille plusieurs années après le dernier. Un troisième bébé, une troisième personnalité! Elle n’a que 6 mois et demi, mais nous voyons déjà la différence entre elle et les deux plus grands. Autant elle est notre petit rayon de soleil avec ses multiples sourires, autant elle peut être un peu plus “sauvage” quand on sort. Elle n’aime pas le bruit. Elle n’aime pas la télévision trop forte ou quand trop de gens parlent en même temps.  Quand on va dans les fêtes de famille, elle ne veut que mes bras ou ceux de son papa. Ce n’est pas tout le monde qui ont sa permission pour la prendre. Elle choisit qui a le droit ou non de la cajoler. Si vous nous croisez au centre d’achat, elle vous fera un beau sourire et… se cachera dans mon cou. Ne le dites pas trop fort, mais j’adore ça quand elle fait ça! C’est son truc à elle. Depuis sa naissance, elle a vu plus d’un médecins et infirmières. À chaque fois, elle fait des sourires et “jase” avec ses gentils inconnus…. mais ils finissent tous par lui faire quelque chose qu’elle n’aime pas (examen, l’attacher sur une table pour un scan, des piqures, etc.) On comprend qu’elle se méfie des étrangers.

Boite de chocolat Kinder Surprise rose

Afin de célébrer la fin du printemps et le fait que nos enfants sont si extraordinaire, Kinder Canada fait le lancement de sa toute nouvelle collection de jouets pour Filles :  Les Kinder Surprise roses! Vous pouvez même aller jeter un coup d’œil aux nouveaux jouets en cliquant ici. Ils sont vraiment beaux et adaptés à nos petites filles qui adorent les trucs de princesses! En allant sur la page Facebook de Kinder Canada, que vous aimez celle-ci et que vous dites pourquoi vos petits trésors sont uniques, vous courrez la chance de gagner l’une des trois cartes cadeau de 250$! Vous pouvez y participer entre le 29 mai e le 19 juin. Si jamais vous êtes l’une des trois gagnantes, venez me le dire! Ce serait tellement l’fun que ce soit l’une de mes lectrices qui gagnent!! Je pourrais me venter que c’est grâce à moi! Non, mais en plus d’être une maman Kinder qui reçoit des Kinder, je pourrais dire à mes trois merveilleux enfants que je fais gagner des mamans!

Boite de chocolat Kinder Surprise rose fille

J’ai beau avoir de “grands” enfants, ils adorent tout autant les Kinder Surprise. Bien sur, ils ne jouent pas avec les bagues et bracelets que l’on retrouve dans les œufs roses! Mais, ils adoooorent les animaux au ventre doux ou les petits monstres rebondissant. Quand l’un de nous en trouve un dans son œuf, c’est le party et on se permet un peu… un tout petit peu… d’écœurer les trois autres! Ben quoi? Avoir un animal tout doux, c’est comme gagner à la loterie du Kinder!

jouets fille de Kinder Surprise

Divulgation : Je participe à un programme d’ambassadrice Kinder, et, en remerciement, j’en retire quelques avantages. Les opinions contenues dans ce billet sont les miennes.

J’ai testé le BabyTurbo Steamer & le Baby Bullet

Dans le monde des bébés, il est facile de se perdre parmi les trucs absolument essentiels et ceux qui sont… comment dire du luxe. Parfois, si on se met à écouter tout le monde et toutes les publicités de ce monde, on peut même en venir à croire que certains produits nous sont essentiels. Par exemple, un moniteur pour bébé. On croit qu’il nous en faut un. Parfois, on peut même croire qu’il nous faut celui avec caméra intégrée. Selon moi, ce truc est essentiel seulement si bébé ne dort pas sur le même étage que nous. Pour ma part, bébé dort dans ma chambre depuis sa naissance et lorsqu’elle sera dans sa propre chambre… bien, la maison est tellement petite que ça ne vaudra pas la peine que je dépense pour ça.

Pendant ma grossesse, je suis allée me promener au Babies’r us. En entrant, je suis tombée sur le Baby Bullet. Sincèrement, la première chose que j’ai dit à mon chum est : “Check ça la nouvelle bébelle inutile pour faire dépenser les parents en leur faisant à croire que c’est essentiel! Hahaha!”.

Hey bien, je l’ai reçu en cadeau de noël de la part de mes parents. Mon chum et moi, nous nous sommes regardés pendant que je développais ce cadeau. Malheureusement, je suis le genre de personne qui n’arrive pas à dire que je ne pense pas utiliser un cadeau. Donc, j’ai dis merci avec un grand sourire en pensant… “merde, ou est-ce que je vais mettre ça dans ma toute petite cuisine?”. À ma défense, je dois dire que j’ai aussi reçu cette journée-là : le Baby Turbo Steamer, le Baby Maker Cupcake et le Baby pop Cake. Ça commençait à faire beaucoup de petits appareils à mettre dans mes armoires de cuisine sans oublier le petit four à panini que ma grand-mère m’a offert.

Bref, je me suis retrouvée la collection complète de trucs pour faire des purées pour bébés. Depuis peu, Bébé Fille a démontrée des signes de faim. Elle suit du regard tout ce que l’on porte à notre bouche. Elle ouvre même la bouche si elle est dans nos bras pendant que l’on mange. Je me suis dis qu’elle devait être prête. Je n’ai donc pas attendu le 6 mois tel que mentionné dans tous les livres de bébés. J’en ai donc profité pour essayer mon kit Baby Bullet! Je me suis dis que ça pourrait même faire un article intéressant pour le blog! Peut-être que c’était un article essentiel à avoir et que je ne le savais même pas!

J’ai tout d’abord ouvert la boite pour découvrir ça :

baby bullet

Bon, ce n’était pas aussi gros que je le pensais. Ça se place bien sur une tablette. Il y a quelque petits accessoires, qui ne rentrent pas tous à l’intérieur du Steamer. Ça aurait été bien que tout s’emboite pour un meilleur rangement. Le mode d’emploi est fort simple. Selon l’aliment choisi, on regarde sur un tableau (dans le petit livre qui accompagne le tout. Le tableau nous indique le degré sur lequel il faut programmer l’appareil, la quantité d’eau à utiliser et le temps de cuisson. Le plus long est de 13 minutes et le plus court… 7 minutes.

baby bullet 2

On lave, pèle et place les légumes ou fruits dans l’appareil. On sélectionne le niveau et on appuie sur “power”. Voilà, il suffit d’attendre le signal sonore qui nous indique quand tout est prêt.

baby bullet 3

Sincèrement, c’est tellement simple! Je me suis amusé à faire des pommes, des carottes et des zucchinis. Je n’ai pas encore essayé la viande. Parce que oui, il est même possible d’y faire cuire la viande. Avec l’ensemble, il vient aussi le plateau pour stériliser les tétines et les biberons de bébé. Il y a aussi un plateau pour faire des œufs et l’ensemble pour faire dégeler les cubes de nourriture pour bébé. Bref, c’est complet comme ensemble.

Une fois les aliments cuits, j’ai essayé mon Baby Bullet qui est exactement comme le Magic Bullet, mais en plus mignon.

L’ensemble comprend deux contenants pour mettre en purée (un. gros et un petit). Sur la photo ci-dessus, vous voyez le petit format. Il y a deux lames : une pour mettre en purée et une pour moudre les céréales. Aussi, il y un ensemble pour congeler les purées et des contenants pour conserver vos recettes.

Je n’ai rien à redire sur l’ensemble. J’ai réussi à faire une belle purée toute lisse. Il est aussi très facile de faire une purée moins lisse si on le désire. Je n’ai pas essayé l’autre lame, mais je suis sure et certaine qu’elle fonctionne tout aussi bien.

magic bullet

Sincèrement, j’ai été agréablement surprise par le steamer et le Baby Bullet. Je suis bien contente de l’avoir et je l’utilise. Par contre, est-ce que je crois que c’est essentiel? Je ne crois pas. Si vous avez un budget restreint pour vous équipez pour l’arrivée de Bébé, ne dépenser pas pour ceci. Il y a beaucoup d’autres trucs plus importants. Si vous avez un cadeau à faire aux parents qui ont tout… ça peut-être une bonne idée! À vous de voir!

Est-ce que vous avez ces ensembles? Qu’est-ce que vous en pensez? Vous laisserez-vous tenter?

“Maman, je veux avoir un facebook”

Maman, je veux avoir mon Facebook!” C’est une phrase que j’ai entendu un millier de fois l’année dernière. Des milliers de fois, j’ai répondu à ma préado de 9 ans qu’elle était trop jeune! Qu’il n’était pas question qu’elle ait une page Facebook à son âge. J’avais alors droit à : “Mais TOUS mes amis en ont une, EUUUX! Tu dis toujours non!”. J’avais beau dire non et répéter que les règlements de Facebook stipulent que les enfants de moins de 13 ans n’ont pas le droit d’avoir une page.

Maman je veux un compte Facebook

Un moment donné, la question s’est faite moins présente. J’ai cru qu’elle avait enfin compris mes raisons… jusqu’à ce que je me demande si elle ne risquait pas de se faire une page sans mon autorisation. Il y a un an et demi, son père lui a fait une adresse courriel sans m’en parler alors que je disais non, aussi. Il était au courant de mon opinion concernant la création d’un compte à un enfant. J’ai fini par le savoir parce que ma fille se sentait coupable de me cacher une telle information.

Donc, cette année j’ai remis en question mon opinion sur le fait que ma fille ait un compte Facebook ou non. J’ai lu un article que mon PAE (programme d’aide aux employés) a fait sur le sujet et, j’ai pris une décision. J’ai décidé que j’allais faire une page Facebook à ma fille de 10 ans. J’ai commencé par discuter avec elle sur le fait que j’aurais son mot de passe. L’ordinateur est, et demeurera dans le salon. Elle n’aura pas le droit d’ajouter des amis qu’elle ne connaitt pas personnellement ni des adultes inconnus. Pas de numéro de téléphone ni adresse ne devra apparaître sur sa page. Je voulais aussi qu’elle comprenne que se serait tolérance zéro pour des propos inadéquats envers elle de la part de ses “amis” et/ou inversement. Pas question que l’intimidation de toute part soit présente dans cette maison.

J’ai aussi eu la chance que ma fille écoute un film sur la cyber intimidation à Vrak TV la semaine précédente. Le film en question était “Cyberbully” mettant en vedette Emily Osment (Covedette dans Hannah Montana). Le film raconte l’histoire d’une adolescente qui s’inscrit sur un site ressemblant beaucoup à Facebook et qui devient la cible de ses camarades de classe. On y voit l’évolution du personnage vivant l’intimidation jusqu’à une tentative de suicide. Disons que ça vient brasser bien des émotions. Ma fille l’a écouté avec beaucoup d’attention. Quand est venue la discussion sur le sujet avec ma fille, ce fut très facile! Sincèrement, je vous le recommande si vous avez à aborder le sujet avec vos préados! Depuis, ma fille a sa propre page Facebook et j’ai pu réaliser que… effectivement TOUS ses amis étaient la dessus.

Sincèrement, je me rends compte que je peux lui faire confiance. Elle est toujours très contente de me montrer ce que ses amis lui ont écrit. Elle a déjà supprimé une amie qui lui a dit des bêtises et est venu me le confier. Elle respecte le temps alloué à l’informatique.

À la maison, surtout les soirs de semaine, les enfants ont le droit à un maximum de 30 minutes d’ordinateur. Pour le moment, je ne regrette pas ma décision… et pour un moment encore, je suis passé de la maman qui dit toujours non à la plus meilleure des mamans parce que j’ai changé d’idée! Je suis réaliste, ça ne va durer que quelques heures…

Et vous, est-ce que vos enfants ont leur page? Oui? Non? Pourquoi?

Articles sur le sujet :