Selon mes enfants, je suis la seule mère qui…

Depuis un moment, mes enfants me disent souvent que je suis la seule maman qui fait ou demande certaines choses. J’ai pensé vous partager ce qui fait de moi la pire mère selon mes enfants. Peut-être que je suis la seule maman indigne (J’espère que non!).  Au pire, ça vous donnera des idées (N’hésitez pas à faire comme moi!!) et au mieux… on va se rendre compte qu’on fait toute la même chose!

il n'y a que toi

  • Il y a juste moi qui doit se coucher aussi tôt! Mes amis se couchent TOUS beaucoup plus tard : Euh… 20h quand tu as 8 ans, messemble que c’est bien raisonnable. Surtout quand l’enfant en question est cerné jusqu’au menton.
  • Il y a juste toi qui veut ça! : J’ai osé demandé à ma fille d’écouter LA seule et unique consigne que je lui ai donné. Elle est allée dormir chez une amie. La seule consigne était de m’appeler dès son réveil. Elle ne l’a pas fait. Comment je l’ai su?? Elle était en ligne sur Facebook. .  Comme c’était la deuxième fois qu’elle me faisait ça, Je me suis fâchée. Et c’est là que la phrase est sortie. Je suis donc la seule mère qui demande à ce que son enfant écoute les consignes.
  • Y’a juste toi qui veut qu’on fasse du ménage. Les parents de mes amis ne le demandent pas eux!  : Hey oui, je suis une marâtre. J’exige que mes enfants nettoient eux-même la salle de bain qui leur appartient ainsi que leur chambre. Je demande à ce que tout soit fait avant qu’ils partent chez leur père. Il semble bien qu’il n’y a que chez nous que les enfants doivent participer au ménage de la maison.
  • TOUS mes amis ont le droit de passer beaucoup de temps sur internet! Y’a juste toi qui veut pas! : Hey oui, je suis la seule maman qui donne un délais sur l’ordinateur ou la tablette. Pour moi, 30 minutes sur Facebook les soirs de semaine, c’est suffisant. Il y a autre chose à faire de plus stimulant intellectuellement.
  • Ben là, pourquoi faut encore ranger la table? Mes amis ne le font pas, eux! : Compte tenu qu’on est une grosse famille, qu’on travaille et qu’on arrête pas. Je demande aux enfants de ranger la table après le souper et de passer le balai. Ça l’air que je suis la seule qui le demande. C’est comme ça depuis deux ans au moins, si ce n’est pas plus. Et à chaque fois que je leur rappelle ce qu’ils ont oublié, j’ai l’impression de sortir ma demande de nulle part. À chaque fois, ils ont l’air surpris de devoir vider le lave-vaisselle ou de devoir le remplir. Hein, il ne faut pas juste laver la table? Les comptoirs aussi?  D’après-moi, une force mystérieuse efface leur mémoire toutes les nuits…

Est-ce qu’il y a quelque chose que vous faites et que selon vos enfants, vous êtes la seule à le faire? N’hésitez pas à partager! Je suis toujours à la recherche de nouvelles idées pour embêter mes enfants (hahaha!).

Les meilleurs trucs pour protéger sa peau du soleil hivernal avec Coppertone®

Moins de deux jours et nous serons en relâche!! Oh qu’on l’attend cette semaine de vacances! On croise les doigts pour que la température soit un peu plus clémente afin que les enfants puissent en profiter au maximum. Parce qu’à moins mille, pas sur qu’on va insister pour qu’ils aillent jouer dehors!

semaine de relâche soleil hivernal

Si vous partez en voyage, est-ce que vos valises sont prêtes? Est-ce que vos enfants ont fait la leur? Est-ce que vos billets d’avion sont déjà acheter? Partez-vous dans le sud ou sur les pentes de ski? Selon Statistique Canada, Cuba, le Mexique et la République Dominicaine font partie du top 15 des pays visités par les canadiens chaque année. Personnellement, je n’y suis jamais allé. À mon plus grand regret. Malheureusement, ce n’est pas cette année que ça va changer. Parce que pour notre part, je vous l’ai dit la semaine dernière, nos valises vont demeurer dans les gardes-robes. Ça me brise (presque) le cœur. Parce que oui, j’aurai adoré sortir du pays par ce temps frette froid qui perdure, mais reste que c’était sur et certain qu’on ne sortirai pas. Je ne suis pas prête à aller dans le sud avec un bébé. Je vais commencer par y aller en couple pour une première fois avant d’y amener toute la petite famille. (Ben oui, je suis égoïste de même, moi!! )

Je ne suis peut-être jamais allée dans le sud en plein hiver, mais je sais une chose. Le soleil hivernal est plus dangereux qu’on le croit. Et que les familles qui prévoient aller dans le sud pendant la relâche devraient s’assurer de bien planifier leur escapade. Lorsque l’été se pointe le bout du nez, on ne se questionne même plus. De nos jours, on sort l’écran solaire et on crème tout le monde. L’hiver, c’est moins sur que l’on a cette habitude. Saviez-vous qu’une peau qui n’a pas été exposée au soleil depuis un moment produit moins de mélanine? Ainsi, la peau est plus à risque de coups de soleil et, peut entrainer des effets néfastes à long terme (vieillissement prématuré de la peau ou cancer).

Si vous allez en montagne, il faut aussi prévoir une protection solaire. Même si vous êtes habillé de la tête au pied! La neige réfléchit 90% des rayons UV!! Ce qui double presque les effets nuisibles potentiels sur la peau. Aussi, les radiations UV augmentent de 30% pour chaque 1000 m d’altitude. Pour toutes ces raisons, il est primordiale de protéger les petites joues de nos enfants (et les nôtres!).

Les meilleurs trucs pour se protéger du soleil hivernal

  1. Dans sa valise, mettre un écran solaire à large spectre de FPS 30 ou plus : Les dermatologues recommandent de mettre de l’écran solaire toutes les deux heures et, même plus souvent si l’on se baigne ou transpire.
  2. Amener des écrans solaires adaptés à chacune des activités : Il suffit d’apporter différents écran solaire de type “mousse, à vaporiser ou en crème”. Comme chaque modèle offre des avantages qui leur sont propre, on est sur d’être protégé en tout temps peut importe l’activité en cours.
  3. Ne pas oublier des écrans physiques comme les chapeaux, lunettes solaires et/ou protectrices et vêtements protecteurs contre les UV : Les écrans solaires ont beau être indispensables, ils ne représentent qu’un élément parmi divers moyens de protection contre les rayons néfastes du soleil.

Untitled

Juste à temps pour la relâche, Coppertone® offre de nouveaux produits!

  • Lotion écran solaire Coppertone® Sensitive Skin FPS 50 : première lotion conçue spécialement pour les peaux sensibles.
  • Écran solaire Coppertone® Sport vaporisation continue FPS 30 ou FPS 50+, AccuSpray : Facile à appliquer et protège jusqu’à 80 minutes même pendant la baignade ou l’exercice! Cette nouvelle formule apporte un rafraichissement instantané à mesure que l’alcool s’évapore.
  • Écran solaire Coppertone® wet’n clearTM vaporisation continue FPS 50 et écran solaire Coppertone® pour Enfants wet’n clearTM vaporisation continue FPS 50 : Adhère  dès leur application sur la peau mouillée. Ne blanchit pas au contact de la peau mouillée. Nul besoin de s’assécher avant l’application.
  • Lotion écran solaire  Coppertone® BÉBÉ-soleilTM FPS 60 et écran mousse Coppertone® BÉBÉ-soleilTM FPS 60 : Ne cause pas d’irritation sur la peau délicate de bébé.

Pssiiiitt… Si vous allez sur le site officiel de Coppertone®, vous pouvez vous inscrire pour être membre du carnet-soleil et ainsi, obtenir des coupons-rabais et participer à des concours!

semaine de relâche soleil hivernal 02

Que vos vacances soient prévues sur la plage, sur les pentes de ski ou dans votre cours… n’oubliez pas de prévoir une protection solaire! Dites-moi donc en commentaire ce que sont vos projets! Qu’on rêve un peu… ou qu’on réalise qu’on est pas seul à demeurer à la maison!

Bonne relâche!!

Divulgation : J’ai reçu des avantages suite à ma collaboration avec Coppertone®. Les opinions émises sur ce blogue sont les miennes.

Semaine 8 : #52xMerci La vue

Déjà deux mois se sont écoulés depuis le début de l’année 2015. Je sais que ça fait cliché, mais le temps s’écoule tellement vite… Chaque mois qui se termine me rapproche de la fin de mon congé parental et honnêtement, je ne suis pas prête encore à retourner travailler. Heureusement, j’ai encore bien du temps devant moi (mais pas tant que ça…)

Cette semaine, donc, pour le défi photo de #52xMerci, on remercie La vue.

#52xMerci

Je porte des verres correcteurs depuis l’âge de 9 ans pour myopie. Si je ne porte pas mes verres, je ne suis pas fonctionnelle. Impossible pour moi de cuisiner ou regarder la télévision. Sortir de la maison sans mes lunettes est tout simplement inconcevable.Jusqu’à mes 18 ans, j’ai changé de prescription tous les ans si ce n’était pas aux 6 mois par période. Cela bouge moins depuis que je suis adulte, mais quand même…

 

semaine 8 #52xMerci la vue

 

Pour moi, donc mes lunettes sont un élément important de ma vie. Ne pas les avoir, je ne ferais rien. Merci chères lunettes de me permettre de pratiquer des activités que j’aime, de pouvoir prendre des photos et surtout, de me permettre d’admirer les beaux couchers de soleil, de magnifiques paysages et surtout de me permettre de contempler mes enfants à tous les jours.

Littérature jeunesse : Mes derniers coups de cœur

J’aime les livres. Ce n’est plus un secret pour personne. J’aime acheter des livres, même si je n’ai pas le temps de les lire aussi rapidement que je le voudrais. J’ai une belle pile à lire et, je ne me sens presque pas coupable de le faire. Je ne fume pas. Je ne sors pas. Je ne bois pas. Je n’achète pas pleins de vêtements ou de souliers. Bref, mon seul vrai dada est de dépenser pour mes romans.

Pour les livres de mes enfants, c’est un peu la même chose. Je me retiens un peu plus, mais à peine. J’ai donc recommencé à amener les enfants à la bibliothèque municipale. Mon fils emprunte une dizaine de Bd à chaque fois. Il les lit en moins de 10 jours. J’en profite pour emprunter des livres pour Bébé Fille qui, elle aussi, adore les livres. Elle peut passer de longs moments à regarder ses livres cartonnés. Elle a même commencé à décrire ce qu’elle voit. Je suis tellement heureuse que mon amour des livres se soient transmis à mes enfants. Princesse aussi aime beaucoup lire. Malheureusement, avec le secondaire et les nombreux travaux, elle n’a pas toujours le temps de lire.

La dernière fois que je suis allée à la bibliothèque, j’ai même pris un abonnement pour Puce. Est-ce que vous connaissez le programme “Une naissance, un livre”? Si vous avez un enfant de moins d’un an, vous pouvez l’inscrire à la bibliothèque. Votre bébé va recevoir un livre des éditions Dominique et compagnie. Et la maman va recevoir  un Magazine Enfants Québec, des fiches de lecture de Naître et grandir et d’autres petits trucs.

littérature jeunesse une naissance un livre

Je reviens à mon sujet principal. Je disais donc qu’on va souvent à la bibliothèque. C’est même rendu une sortie mère-fils que mon Binou adore. Bébé Fille est toujours heureuse de nous accompagner, mais je ne vous cacherai pas que c’est plus facile (beaucoup même!) quand elle n’y est pas. Elle n’a pas encore compris le principe de chuchoter…

Après quelques visites, j’ai pensé vous partager les coups de cœurs de Bébé Fille (et les miens). J’aime beaucoup avoir l’avis des autres bloggeuses (comme le blog des P’tits mots dits ) sur la littérature jeunesse (et adulte) avant d’acheter un livre. De cette façon, je suis presque assurée que ce sera un hit à la maison.

Aujourd’hui, je commence avec les trois livres que Bébé Fille lit sans arrêt depuis leur location.

Son livre préféré est :  “Si j’étais un bébé … yaya” écrit par Dominique Jolin aux éditions de la Bagnole. C’est un petit livre cartonné qui s’adresse aux enfants de 0 à 4 ans. J’ai souvent vu la série de livres lors de mes visites à la librairie. Je n’avais jamais osé l’acheter, car j’avais peur que ce soit trop “bébé”. Hey bien, non! Même si les phrases sont courtes, Bébé Fille adore qu’on lise le livre encore et encore. Elle est même en train de l’apprendre par cœur!

littérature jeunesse Si j'étais un bébé yayaLittérature jeunesse si j'étais un bébé yaya 01

Le deuxième livre est “Les 101 dalmatiens” de Disney dans le format “Histoires du soir” aux éditions Phidal inc. J’ai emprunté ce livre parce que Bébé Fille adore les dalmatiens depuis qu’elle a découvert Pat’Patrouille. Même si on lui dit le nom des petits chiens, ce sont tous des “Marcus” à ses yeux. Elle le regarde avec amour! Si elle était plus vieille, je reste persuadée qu’elle me demanderait un vrai dalmatien!

Littérature jeunesse 101 dalmatienslittérature jeunesse 101 dalmatiens 01

Finalement, ma fille (et moi-même! C’est mon coup de cœur) a aimé “La vérité sur les vraies Princesses” de Dominique Demers et Philippe Béha aux éditions Québec Amérique Jeunesse. Dans ce petit livre, on y montre que les petites princesses ne sont pas seulement belle et gentille. Parfois, elles sont sales et tannantes! Clignement d'œil J’ai trouvé ça mignon comme tout et très drôle.

littérature jeunesse la vérité sur les vraies princesses 01littérature jeunesse la vérité sur les vraies princesses

Quel est le livre préféré de votre enfant? J’aime toujours avoir de nouvelles suggestions! Je vous reviens surement avec d’autres suggestions lecture pour vos touts-petits. La bibliothèque personnelle de Bébé Fille déborde de beaux livres!

Jeudi confession (11) : j’ai peur d’être jugée

Cette semaine, j’ai décidé de faire une vraie de vraie confession. J’ai longtemps hésité avant d’appuyer sur le bouton “publier”. Ce n’est pas toujours facile de s’avouer certaines choses.

jeudi confession logo

Crédit photo : Unsplash

Depuis longtemps, j’entends et je lis beaucoup sur le fait de mettre ou ne pas mettre des photos de ses enfants sur internet. Je mets des photos de mes enfants sur ma page personnelle Facebook, mon compte instagram et mon blog. Je le faisais quand mes deux plus vieux étaient plus jeunes. Ensuite, est venu une période ou je me suis questionnée sur le droit que j’avais de le faire. Pendant une période, j’ai cessée de publier leur photos sur mon blog. Pis est venu le temps où ça me manquait d’utiliser mes propres photos. Pas parce que je veux montrer à tous et chacun à quel point mes enfants sont magnifiques, mais parce que j’aime faire de la photo. J’aime faire du portrait et j’aime montrer ce que je peux faire (pis soyons honnête, ils sont beaux mes bébés, hein??).

Aussi, à cette époque j’ai demandé à mes enfants s’ils acceptaient que leurs photos soient publiées. Ils ont accepté tous les deux en sachant qu’il était possible que des amis tombent sur ces photos. Je leur ai aussi fait la promesse de ne rien mettre qui pourrait les mettre dans l’embarras.

Bref, tout ça pour dire que je suis à l’aise de mettre des photos de mes enfants… du moins, en apparence.

J’ai toujours dit qu’une des raison pour laquelle je ne n’affiche pas ma véritable identité sur ce blog était que je ne veux pas que mes patientes me reconnaissent. Je ne me vois pas être en train de superviser un allaitement maternel ou encore être en train de vérifier l’état d’un périnée et que la patiente me parle de ce que j’ai écris la veille. Oh que non. Ma vie privée demeure chez moi (et en partie sur le blog) et ma vie professionnelle demeure à l’hôpital. Je ne veux pas mélanger les choses. La question demeure, pourquoi je n’en parle pas à ma famille et amis dans ce cas? Hein? Pourquoi? Parce qu’à part mon chum et mes enfants, personne ne sait le nomme mon blog. Personne ne sait réellement d’où viennent tous les produits que je reçois. Surtout, personne ne sait que j’ai un blog!

Cette semaine, j’ai pris conscience que la véritable raison pour laquelle je ne veux pas dévoiler à mon identité sur ce blog et que je ne dis pas à personne que je blogue… c’est tout simplement que j’ai peur d’être jugée. J’ai peur qu’on me juge parce que je mets ma vie privée sur le net. Parce que je place des photos de mes enfants sur un blog. J’ai peur qu’on juge mes raisons d’écrire. Je crains qu’on juge ce que j’aime faire. Bref, je ne m’assume pas, mais tellement pas en tant que bloggeuse.

Pourtant, les blogs n’ont jamais autant eu la côte. Je ne pense pas qu’on me critiquerais ouvertement, mais… mais c’est ça. Je ne suis pas encore prête à dire à tout mon monde que j’aime écrire sur les zinternets et que parfois, je suis même rémunérée pour le faire…

Est-ce que votre entourage connait l’existence de votre vie virtuelle? Comment le vivez-vous?