En 2016, je lis un livre québécois par mois: Ce qui se passe à Cuba reste à Cuba de Amélie Dubois

Connaissez-vous le défi : En 2016, je lis un livre québécois par mois proposé par Le fil Rouge? J’aimerais bien essayé de le faire. Je n’ai aucun problème à lire 12 livres québécois dans l’année. Par contre, on nous propose de relever un défi à tous les mois. Par exemple, pour janvier, on propose de lire un roman québécois pour jeune adulte. Pour le premier mois, j’ai choisi le roman québécois écrit par Amélie Dubois : Ce qui se passe à Cuba reste à Cuba. Je ne respecte pas réellement le sujet, mais de la chick lit, ça peut aussi s’adresser aux jeunes adultes, non? Si vous décidez de participer au défi, Le Fil Rouge propose aussi des suggestions de romans pour ceux qui sont à court d’idée!

dfi-lecture-2016.jpg

Ce qui se passe à Cuba reste à Cuba est la suite logiques des deux autres romans d’Amélie Dubois, soit Ce qui se passe au Mexique reste au Mexique et Ce qui se passe au congrès reste au congrès. Nous retrouvons à nouveau les trois amies et collègues; Caroline, Vicky et Katia. Cette fois-ci, les trois enseignantes se retrouvent en voyage à Cuba dans un tout inclus. Voyage qu’elles ont gagnés lors de leur congrès (2e tome). Les trois filles se promettent de ne pas refaire les mêmes erreurs qu’à leur premier voyage dans le sud.

J’ai lu tous les romans d’Amélie Dubois. J’avais adoré Ce qui se passe au Mexique reste au Mexique. J’avais aimé le deuxième tome, Ce qui se passe au Congrès reste au congrès, mais pas autant que le premier. Pour le troisième roman de la série, Ce qui se passe à Cuba reste à Cuba est sans aucun doute du même calibre que le premier! Cette fois-ci, j’avais l’impression que les trois filles étaient plutôt malchanceuses plutôt que stupides. Quand j’ai lu le deuxième roman, j’ai été déçue. Je trouvais que les filles se mettaient volontairement les deux pieds dans les plats et j’étais presque gênée pour elles. Dans le premier, j’avais l’impression qu’elles étaient juste naïves et malchanceuses. Dans le troisième, j’ai retrouvé les personnages du premier roman auquel j’avais accroché et qui m’avait donné envie de lire le 2e.

Pour celles qui aiment la chick lit, je vous le recommande. Un bon roman qui se lit en peu de temps. Idéal pour les mamans débordées! Il nous permet de rêver un moment qu’on est en train de le lire sur le bord de la plage…

Faites-vous un défi lecture cette année? Si oui, quel est votre défi? Quel livre êtes-vous en train de lire??

Mes objectifs littéraires pour 2016

Depuis 2012, je me lance des défis lecture. À chaque année, je me rends compte que je n’arrive pas à atteindre mes objectifs pour plusieurs raisons. La première étant qu’il m’arrive de stagner sur un roman qui ne m’accroche pas. J’essais maintenant de mettre ces livres de coté lorsque cela arrive. Pourquoi perdre mon temps sur un livre qui n’attire plus mon attention? La vie est trop courte pour ça et beaucoup trop de bons romans à découvrir! Il y a aussi de longues périodes où je n’arrive pas à ouvrir un roman par manque de temps, intérêt, épuisement.

objectif-littraire-pour-2016-pomme-cerise.jpg

Je crois que cette année, j’aimerais quand même prendre le temps de lire plus souvent. Il serait peut-être bien que je me couche quelques minutes plus tôt afin de me donner le droit de lire quelques minutes par jour! J’ai aussi commencer à me donner le droit de manger seule au travail lorsque j’ai envie de me retrouver seule avec mon bouquin. Tous les jours, je suis entourée de gens. Tous les soirs, je suis entourée de ma famille. Je suis rarement seule. Il y a toujours du bruit autour de moi. Pourtant, je suis quelqu’un qui aime la solitude et le silence… Pourquoi est-ce que je ne me donnerais pas le droit de l’être par moment? Ça me ferait probablement un grand bien.

Cette année, je change donc le fonctionnement de mon défi. Je ne vais pas dénombrer les livres que je vais lire. Je vais plutôt me donner des objectifs ou petits défis.

  1. Lire beaucoup de romans québécois (c’est quelque chose qui me tient à cœur!)
  2. Découvrir un nouvel auteur
  3. Varier les styles de romans que je vais lire
  4. Sortir de ma zone de confort en lisant un style que je ne lis habituellement pas
  5. Lire les romans qui se retrouvent dans ma PAL.
  6. Écrire des billets de blog sur mes lectures (si cela vous intéresse, bien entendu!)
  7. Lire un roman jeunesse
  8. Découvrir un nouvel auteur jeunesse
  9. lire un roman suite à une suggestion sur un blog littéraire
  10. etc.

Bref, l’idée est d’avoir du plaisir à lire et surtout faire de belles découvertes!

Faites-vous un défi lecture cette année? Connaissez-vous le défi “En 2016, je lis un roman québécois par mois”?

J’ai lu le roman de Stéphanie Bourgault-Dallaire : Abigaëlle et le date coaching #coupdecœur

Ça fait déjà un moment que je veux revenir sur mon défi lecture pour l’année 2015. J’aurais voulu écrire plus souvent sur le sujet, comme j’aurais voulu être capable de lire plus souvent! Pendant mon congé parental, ça allait plutôt bien. J’arrivais à lire pendant les boires de Puce et une fois la garderie débuté, je me suis permis de prendre du temps pour lire. Depuis mon retour au travail, c’est une autre histoire. Les journées de congé que j’ai dans la semaine sont constamment remplis par mille et un rendez-vous ou obligation. J’ai donc beaucoup de difficulté à trouver du temps pour faire ce que j’aime.

Quand bien même ça n’avance pas trop ces temps-c, j’ai eu envie de revenir sur l’un de mes coups de cœur de l’été. Sur les 20 livres lus jusqu’à présent, il y en a un qui ressort du lot, et je tenais à vous en parler un peu plus.

Défi lecture 2015 01

Abigaëlle et le date coaching de Stéphanie Bourgault-Dallaire

J’ai eu un véritable coup de cœur pendant mes vacances. Un livre que je dois avoir lu en deux jours. Mon coup de cœur revient au roman de Stéphanie Bourgault-Dallaire, “Abigaëlle et le date coaching”. Abigaëlle est une optométriste de 32 ans. Elle rêve d’une histoire d’amour digne d’un roman Harlequin, mais toutes les raisons sont bonnes pour mettre fin à ses histoires amoureuses. Des lèvres trop molles, un front dégarni ou des punaises de lit sont tous des signes que son défunt père lui envoi pour lui faire comprendre que ses relations ne sont pas les bonnes. Sa famille, de qui elle est très proche, prend l’initiative de l’inscrire à un atelier de date-coaching afin de l’aider à trouver le bonheur.

IMG_20150815_155825

Je n’irais pas par quatre chemins. J’ai adoré le roman de Stéphanie Bourgault-Dallaire. La base de l’histoire ressemble aux autres romans de chick-lit qui me plait ; une célibataire à la recherche du grand amour. Mais, Abigaëlle et le date coaching diffère par son humour et le style de l’auteur. Honnêtement, je ne pourrais même pas dire s’il m’a fait penser à un autre roman. C’est… différent! Je me suis aussi un peu retrouvé dans le personnage d’Abigaëlle. Je sais que sa réalité est loin de la mienne… mais sa façon d’essayer de lire dans les signes que la vie lui envoi… À une certaine époque, j’ai eu besoin de croire aux signes comme elle. Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire sur plusieurs passages.

Bref, je vous recommande le roman Abigaëlle et le date coaching de Stéphanie Bourgault-Dallaire si vous aimez les Chick-lit. Et même si ce n’est pas votre type de lecture, je ne crois pas que vous serez insensible au charme du personnage. Il y a aussi une autre chose qui me plait particulièrement de l’auteur, c’est qu’elle semble accessible. Elle est active sur  Facebook, sur twitter et même son compte instagram. Peut importe l’endroit, elle prend la peine de discuter avec ses lectrices. Et moi, ça vient me chercher! Pour en savoir un peu plus sur l’auteure, TPLmoms a fait un entrevue que je vous suggère de lire.

Le deuxième tome est en vente depuis le 12 octobre. J’ai déjà hâte de m’y plonger (si ma librairie peut finir par le recevoir!)! Il semblerait qu’un troisième tome serait au programme… à suivre…

Est-ce vous vous avez lu ce roman? Le deuxième? Je veux votre avis!!

Le 12 aout, j’achète un livre Québécois!

L’an dernier, les auteurs Patrice Cazeault et Amélie Dubé ont lancé le défi de transformer le marché du livre au Québec. Il suffit de se rendre dans sa boutique préférée, ou une grande surface ou même en ligne et d’acheter un livre Québécois. Ça peut-être un roman, un livre jeunesse, une B.D. ou même un livre de recettes. L’idée est d’encourager les auteurs d’ici! Pour plus d’information, je vous invite à suivre la page Facebook du projet. Ensuite, les deux auteurs nous invite à partager des photos ou selfie avec nos achats.

12 aout j'achète un livre québécois

Source de l’image : Œuvre de Bach illustrations.

Comme j’aime beaucoup les romans Québécois, j’ai pensé vous faire quelques suggestions!

De la Chick Lit

Des romans historiques

  • La série “Les infirmières de Notre-Dame” écrit par Marylène Pion
  • La série “La poussière du temps” de Michel David
  • La série “Chère Laurette” de Michel David

Des livres de recettes

Lecture Jeunesse

  • La série “Le club des girls” de Catherine Bourgeault
  • Les B.D L’agent Jean de Alex A.
  • TOUS les livres de Alain M. Bergeron (Exemple : Billy Stuart, Savais-tu? Crème glacée, limonade sucrée)

Ce ne sont que quelques suggestions, si vous en avez à ajouter, laissez-les en commentaires! Participerez-vous? Quel livre avez-vous l’intention d’acheter?

Défi lecture 2015: Jeune libraire cherche roman d’amour de Joanie Mailhot-Poissant (5)

Cette semaine, c’est le roman de Joanie Mailhot-Poissant publié aux Éditions de Mortagne qui a attiré mon attention. Il s’agit de « Jeune libraire cherche Roman d’Amour« . Je l’ai vu sur les tablettes du Jean Coutu alors que j’allais acheter des couches. Je l’ai vu du coin de l’œil et, je l’ai laissé là parce que je me suis raisonnée en me disant que j’avais une quantité incroyable de romans à lire qui trainent sur mon bureau. Finalement, la deuxième fois que je l’ai croisé, je l’ai mis dans mon panier. Je suis faible comme ça! Je suis incapable de résister longtemps. J’avais envie de le lire. Pourquoi repousser encore quelque chose d’inévitable?

Défi lecture 2015 01

En ce moment, ce qui maintien mon intérêt pour la lecture est encore de la Chick Lit. Je crois bien que c’est ce qui me plait en ce moment. J’aime la facilité avec laquelle j’entre dans l’histoire. Je n’ai pas a réfléchir ni me questionner. Et c’est justement ce dont j’ai besoin. Puce a beau faire ses nuits, Bébé Fille continue de se réveiller au minimum une fois par nuit. Les nuits complètes que je fais, ce compte sur les doigts d’une seule main. Les romans avec intrigue compliquée et  qui demandent de la réflexion, on oublie ça!

L’histoire

Le roman raconte l’histoire d’Arielle, jeune femme dans la fin vingtaine qui travaille dans la librairie familiale. Elle est à la vieille de retourner aux études pour faire un certificat dans le but de reprendre la gestion de l’entreprise .

Arielle est passionnée de lecture. Selon elle, les hommes peuvent se comparer aux romans. Je vous cite un extrait du livre pour vous donner une idée de ce que ça peut avoir l’air: “Certains sont comme des Nouvelles Littéraires [ou Érotiques], avec qui on entretient des relations courtes. Il y a les Romans d’Aventures, qui nous promettent mers et mondes. Il y a les Romans Noirs, ceux qu’on meurt d’envie de percer à jour. Et il y a le Roman d’Amour, celui qu’on espère toutes…”. Bref, Arielle est à la recherche de son Roman d’Amour. Tous les hommes qui passent dans sa vie sont défini en tant que genre littéraire.

Mon avis

J’ai aimé lire ce roman. J’ai eu du plaisir à le lire. Le style de Joanie Mailhot-Poissant est différent des autres auteures de chick lit. J’avais l’impression d’être ailleurs. Comme pour tous les romans de filles, on avait droit à la célibataire dans la fin vingtaine, qui se cherche. On y retrouve la petite gang d’amies et la place importante que tient la famille. Malgré ça, c’est différent.

Faut que je sois honnête avec vous. J’ai beaucoup de difficulté à trouver les mots pour écrire ce que je pense de ce roman. Pis ça m’énerve! Je l’ai aimé. Beaucoup. Ce n’est même pas la question. Je crois l’avoir lu en 4 ou 5 jours. je n’arrive juste pas à m’exprimer. (Je n’arrête pas de réécrire cette partie.)

Je vais donc essayer de vous expliquer comme ça vient. Peut-être vais-je être plus claire en court de route… (?).

J’ai aimé voir évoluer Arielle. Je m’explique : dans la majorité des romans de filles, nous avons droit à un personnage principal qui fait une rencontre, tombe en amour. Ensuite, il y a le malentendu, la rupture et finalement, les deux amoureux se retrouvent. Ici, le déroulement est différent. L’histoire se penche plus sur le cheminement personnel d’Arielle plutôt que sur celui de sa relation amoureuse. Elle est pleinement consciente que certains gars ne sont pas pour elle. Elle réalise aussi qu’une certaine relation n’est pas saine pour elle. Elle refuse de s’accrocher au premier qui passe. Bref, le livre est intéressant (et plaisant) à lire pour le personnage plus que pour l’histoire. J’aimerais beaucoup revoir Arielle dans un autre roman afin de la connaitre plus.

Suis-je claire?Oui, non? Bref, lisez-le et dites-moi ce que vous en avez pensé!