Mes conseils pour que nos bébés aient un sommeil récupérateur #comitebebepampers

Déclaration : Je suis une blogueuse maman P&G. En tant que membre de ce groupe, je reçois des produits et un accès privilégié à des évènements et à des occasions spéciales offertes par P&G. Les opinions exprimées sur ce blogue sont les miennes.

Depuis que j’ai commencé à travailler de nuit, on me demande souvent (J’ai cessé de faire le compte. Tout le monde me le demande, sans exception!) si j’arrive à dormir le jour. Je vais aussi vous répondre : oui, je dors! Parfois 5 heures, parfois 6, et il m’arrive même de dormir 7 heures consécutives! Bon, c’est plus fréquent que ce ne soit que 5 heures, mais il reste que je dors! Quand j’ai commencé à faire des quarts de nuit, Puce se réveillait encore la nuit. Ça faisait peu de temps que Bébé Fille faisait les siennes. On peut donc dire que ça faisait un bon 3 ans et demi que je n’avais pas fait MES nuits et que je me levais aux 2-3 heures TOUTES les nuits.

bébé fille dort noir et blanc

Bébé Fille… elle a commencé à faire ses nuits vers l’âge de deux ans et demi si ce n’est pas plus tard. J’en ai tellement parlé ici et avec tout le monde au travail ou dans la famille, qu’un moment donné, j’ai décidé de ne plus aborder le sujet. J’ai eu peur de tomber sur les nerfs de tout le monde. Même sur le blogue, je commençais à ressentir une petite gène à aborder le sujet. J’avais l’impression que ma vie et mes discussions ne tournaient qu’autour du sommeil de ma fille (et mon absence de sommeil!).  

À 3 ans et demi, Bébé Fille fait ses nuits. Par contre, ma fille parle beaucoup pendant la nuit. Cela  nous a pris un bon moment à comprendre que lorsqu’elle hurle “Maman!!!”, je ne dois pas m’y rendre tout de suite! S’il s’avère qu’elle rêve et que j’entre dans la chambre à ce moment, c’est sur à 100 % qu’elle va se réveiller et hurler en me voyant. La crise peut alors durer plus d’une heure. Heureusement, depuis son hospitalisation en février, les crises se sont espacées ou peut-être que j’ai enfin compris que je dois attendre une minute après le fameux crie. Si le silence se fait entendre, c’est signe que ma fille rêve et que je n’ai pas besoin de m’y rendre. Si elle répète “maman” sur un ton plus doux, c’est signe qu’elle veut réellement me voir.

Pour Puce, l’heure du dodo est un charme. Depuis que je travaille de nuit, elle dort. Toutes les nuits sauf si elle est malade et depuis peu, elle semble faire des cauchemars. Mais, ce n’est rien si l’on compare ce que l’on a vécu avec Bébé Fille. Il suffit de lui lire une histoire ou deux et ensuite, une ou deux chansons et elle se tourne sur le côté pour dormir toute seule. Et ce, même si sa sœur parle un peu trop fort dans la pièce d’à côté.

Bébé Fille… c’est une encore  autre histoire. L’heure du dodo est I-N-T-E-R-M-I-N-A-B-L-E! On a établi une routine et nous tentons de ne pas en déroger sinon nous payons le prix fort. Tous les soirs, Bébé Fille doit prendre ses médicaments. Ensuite, on va à l’étage pour l’heure du bain. Selon l’humeur des filles, il peut être un peu plus long. Ensuite, pendant que je prépare la Puce, mon chum s’occupe de son cathétérisme. Jusqu’à ce moment, tout va bien habituellement. Quand on l’envoie au lit, mon chum lit une histoire et ensuite, je viens lui chanter ses chansons préférées.

Quand je retourne au rez-de-chaussée, c’est là que tout se corse. Il lui arrive de jacasser dans son lit avec ses toutous, chanter et ensuite, commence la ronde des demandes. “Maman, je veux la doudou sur moi. Maman, enlève la doudou sur moi, j’ai chaud. Maman ou est mon toutou. Papa, je n’ai pas eu mon bec.” J’ai tellement de difficulté à gérer cette partie-là. Pour moi, lorsqu’un enfant est couché, il est couché! Il ne doit pas se relever ni parler. Une fois au lit, c’est mon moment à moi. C’est comme si je ne voulais pas être déranger. J’ai vraiment l’impression que Bébé Fille a moins besoin de sommeil que les autres, car même si elle s’endort très tard parfois, elle se lève à un heure raisonnable le matin avec le sourire (pour la plupart du temps!). Sur 4, elle est la seule à le faire et, j’trouve ça dur par moment!

L’importance d’un sommeil réparateur

En tant qu’adulte, on se rend compte rapidement que le manque de sommeil a un impact sur notre humeur, notre mémoire et notre capacité de concentration. Imaginez ce que le manque de sommeil peut occasionner à nos enfants!

1.  La capacité cognitive

Les enfants qui ont une bonne nuit de sommeil vont apprendre plus facilement. Leur mémoire, leur écoute et leur capacité de prendre des décisions peuvent être affectés par le manque de sommeil.

2. La sécurité

Le manque de sommeil affecte la coordination de l’enfant dont la motricité-fine. La mobilité peut aussi être affectée (la marche, ramper, courir, sauter).

3. L’humeur

Les enfants fatigués seront plus irritables, hyperactifs et vont s’opposer plus facilement aux demandes des parents. Parfois, des troubles de comportement sont associés au manque de sommeil récupérateur.

4. La santé

Depuis des mois, je répète à mes deux ados à quel point le manque de sommeil affecte leur santé. Le système immunitaire combat moins bien les maladies lorsque l’enfant manque de sommeil. Il va en effet y avoir une inflammation systémique, une hausse de la pression artérielle, une augmentation des hormones de stress. Ces facteurs rendent les enfants et bébés plus sensibles aux infections.

Des conseils pour favoriser un sommeil réparateur

Avec les années, on prend de l’expérience et surtout on fait beaucoup de lecture. J’ai trouvé les conseils d’une experte du sommeil, Alanna McGinn, qui est aussi la fondatrice du site Good Night Sleep, sur le site de pampers.ca. Je me suis dit que ça pourrait vous intéresser.

1. Créer un sanctuaire de repos pour votre bébé

Il est recommandé que votre bébé soit sur le dos pour dormir, et seul dans son lit (je ne veux pas débattre sur le cododo. Je mentionne ici seulement ce que le gouvernement du Canada et les médecins recommandent). Il est préférable que son environnement soit sombre, tranquille et frais. L’utilisation de rideau qui masquent a lumière est une bonne idée.

Certains bébés préfèrent dormir avec un bruit de fond. Ce peut être le bon moment pour faire votre lavage ou de passer la balayeuse. Un bruit régulier est apaisant et rassurant pour les bébés.

Quand je suis déménagé, j’ai fait installer des toiles opaques dans la chambre des deux plus jeunes. Pendant la période estivale, on arrive donc à coucher les petites même s’il fait encore soleil. Ça permet aussi de retarder l’heure du levé le matin…  clip_image001

2.  Offrir la possibilité de faire des siestes pendant la journée

Il est important de prévoir le moment des siestes de bébé selon ses besoins personnels afin de faciliter un sommeil sain et réparateur. Favoriser un horaire approprié pour les siestes selon l’âge de bébé va faciliter l’heure du coucher.

Bébé Fille a 3 ans et demi. On continue de la coucher en même temps que sa sœur pour la sieste de l’après-midi. Il arrive parfois qu’elle joue dans son lit calmement pendant un trente minutes (et parfois plus) avant de s’endormir pour une heure. Parfois, elle ne dort pas du tout et parfois, elle dort son 2 heures. On la laisse faire, du moment qu’elle relaxe et laisse sa petite sœur dormir. Puce a encore besoin de son deux heures de sommeil en après-midi et il arrive qu’elle en ait besoin d’un peu plus.

3.  Offrir une routine à l’heure du coucher

Une routine consiste à faire plusieurs activités reposantes que l’on fait jour après jour. Ainsi, votre bébé va comprendre que l’heure du dodo approche. C’est le bon moment pour intégrer l’heure du bain, une histoire, un séance de câlins dans le fauteuil berçant.

Personnellement, on essaie de ne pas sortir de la routine, mais il arrive que des évènements la bouleversent (Noël, les weekends, les vacances, de la visite…), mais on essaie quand même de faire les mêmes gestes et activités. Parce qu’il arrive qu’ensuite la nuit soit aussi bouleversée…

4.  Choisir la méthode qui convient à toute la famille

Il est important de choisir une routine et une méthode pour s’endormir qui convient à tous. Si l’un des parents n’est pas à l’aise de laisser pleurer ou non bébé, il faut en discuter afin que tout se déroule bien. Votre enfant va comprendre lorsque l’un de ses parents n’est pas confortable. Soyez constants, même si cela prend du temps! La constance est la clé!

Croyez-moi, j’avais tendance à abandonner rapidement quand une méthode ne fonctionnait pas! Heureusement, mon chum et moi, nous nous sommes soutenus et nos filles font enfin leurs nuits! Aussi, n’oubliez pas qu’une couche Pampers Baby Dry qui garde les fesses de bébé au sec toute la nuit fait toute la différence!

Pour plus de conseils, visitez le site de Pampers. Et chez vous, comment se passent les nuits de vos enfants?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s