Bilan de l’été

mosai08

Au début du mois, j’ai fait un bilan de ma mi-été (ça se dit drôlement). Je me suis dit que ça serait bien d’en faire un de fin d’été. Juste pour le plaisir de voir ma perception de ces deux mois de congé parental (vacances scolaires) à profiter et ne pas travailler. Sincèrement, il y a une petite partie de moi qui est déçue.

Soyons clair. Du moins, je vais tenter de l’être. Quand je suis tombé enceinte et que j’ai pris conscience que je ne travaillerais pas de l’été, j’ai imaginé le plus bel été! Je me suis vu sur ma petite terrasse pendant que Bébé Fille ferait sa sieste. Je m’y suis vu entrain de lire pendant que les enfants seraient entrain de jouer sur le trampoline. Je me suis vu sur le bord de la piscine à surveiller les enfants y patauger en riant. Je me suis vu en camping, sur le bord du feu. J’ai vu des sorties romantiques avec mon amoureux. J’ai vu des heures passer à discuter à l’extérieur.

Est-ce que j’ai eu tout ça?? Hahaha!

Je croyais vraiment que Bébé Fille ferait ses nuits. Je croyais vraiment que les enfants iraient s’amuser à l’extérieur sans que j’ai à leur répéter d’y aller. Je croyais vraiment que Bébé Fille prendrait son lait au biberon comme une grande quand je serais prête.

La réalité frappe de plein fouet!

  • Bébé Fille ne fait pas ses nuits. Loin de là.
  • J’ai dû répéter et répéter sans cesse aux plus grands d’aller jouer dehors.
  • Je suis fatiguée en permanence.
  • Bébé Fille ne me laisse même pas aller au toilette deux secondes. Elle pleure et hurle de désespoir dès que je disparais de son champ de vision.
  • Le camping avec un bébé qui ne fait pas ses nuits… on oublie ça.
  • Nous n’avons rien fait des rénovations prévues.
  • Je passe mon temps à penser à mon retour au travail et je panique.
  • Il pleut ou fait toujours froid! La piscine n’est donc pas une activité recherchée.

Malgré tout ça, je ne regrette pas de ne pas avoir envoyé les enfants au camp de jour. Je suis heureuse d’être à la maison. Je prolongerais mon congé jusqu’à ce que Bébé Fille fasse ses nuits si c’était possible. Mais je ne vois juste pas le jour où elle va les faire. Je devrais me botter le derrière et faire mon cv. Peut-être qu’ils engagent au CLSC en ce moment.

Malgré un bébé allaité qui ne dort pas, nous avons quand même été en camping Huttopia, au zoodeux reprises), se baigner chez les grands parents, relaxer à la maison, fait des sorties au ciné-parc, manger du BBQ, écouter des films, fait les magasins, une visite au Jardin Botanique, fait de la photovue des oiseaux de proie, manger de la crème glacée à la crèmerie du coin. Bref, on en a fait beaucoup quand je fais le décompte!

Pour l’an prochain, je rêve d’un voyage dans le sud avec mon amoureux. Juste nous deux. Avant les grandes vacances. Pour la famille, je rêve de la mer. Pas dans le sud. Non, juste ici. Au Québec. En Gaspésie, au Saguenay. Peut importe où. Du moment que les enfants puissent jouer dans la mer (froide), voir les marées et trouver des coquillages.

Il y a quand même des trucs que j’aurais faits différemment. Même si j’ai chialé tout l’été pour le ménage, c’était toujours le bordel. Jamais à mon goût. Avec le recul, je me dis que j’aurais du laisser tomber. J’aurais du relaxer et me dire que le ménage, ben… il va être là quand Bébé Fille sera à la garderie et que les deux grands seront à l’école. Je le ferrais à ce moment. J’aurais dû prendre ça plus mollo avec mes deux grands. Ils ne vont pas dehors… ouain pis? Ils finissaient par y aller tous les soirs. Pourquoi est-ce que j’ai stressée autant pour ça? Je crois que ce sont ces trucs là qui font que je suis un peu déçue de mes vacances.

Finalement, j’ai bien fait de faire mon bilan. Parce que dans le fond, nous avons eu un bel été!

En attendant, profitons de ce qui reste de la belle saison. Profitons du soleil et surtout… profitons du fait que je sois à la maison! Il me reste encore un mois!