Apprécier le silence

01

Je suis entourée par le silence. Le son de la télévision est absent. Mes deux grands sont chez leur père. Bébé Fille dort dans sa petite chambre rose. Mon amoureux est chez un ami. Tout ce que j’entends est le silence et le ronronnement de l’ordinateur. À l’occasion, j’entends une voiture passer devant la maison.

J’ai toujours aimé me retrouver seule à la maison. Même adolescente, j’adorais quand mes parents et mon frère étaient absent. Je ne faisais rien de particulier. Je lisais un livre ou j’écoutais un film. À cette époque, Facebook et Cie n’existaient pas. Par la suite, quand je suis partie en appartement, je n’y habitais pas seule. Mais, j’aimais vraiment me retrouver seule. Plus tard, avec les enfants ces petits moments furent plus rares. J’ai aimé travaillé de soir pour cette raison. J’avais quelques heures tous les jours pour être seule dans l’appartement. Une fois tout le monde à l’école, garderie, travail… j’avais le silence pour moi seule.

Suite à ma dépression (déjà presque deux ans), je n’arrivais plus à me retrouver seule. Autant je paniquais lorsque je me retrouvais dans une foule autant je pouvais avoir des moments de panique quand je me retrouvais toute seule. J’avais à ce moment-là tellement hâte que mon amoureux revienne du travail. Pourtant, je n’avais aucune envie de recevoir des visiteurs ou d’aller chez des amies. Ce n’est pas pour rien que j’ai passé autant de temps sur twitter et sur mon blog. J’avais moins l’impression d’être seule. Depuis cette période de ma vie, je redoute toujours de me retrouver seule. J’ai peur de ressentir encore toutes ces émotions négatives. En fin de semaine, mon amoureux quittait pour deux jours. Il est partit tôt  ce matin, avant même que je ne sois levée et ne reviendra que tard lundi soir. Sincèrement, j’ai beaucoup anticipé ce moment. Me retrouver seule avec bébé pendant près de 48 heures! Alors qu’il m’arrive souvent de trouver les journées toute seule avec elle très longue. J’adore ma fille, là n’est pas la question. Par contre, les journées où elle est plus “chigneuse” et que rien ne semble la satisfaire… ben, je trouve ça long! J’ai hâte que les deux plus vieux soient là ou que mon chum entre du travail.

Mon chum m’a demandé si ça me dérangeait qu’il quitte la maison deux jours. J’ai dit non. Parce que sincèrement, non ça ne me dérangeait pas. ¨Ca m’angoissait d’une certaine façon, mais ça, c’est à moi de régler ce problème. Aussi, je crois vraiment qu’il en avait besoin. Sortir d’ici, penser à autre chose, décrocher. Je sais ce que vous vous dites : Damia, toi aussi t’en as de besoin. Oui, je sais. Mais j’allaite (par choix) et je ne peux pas partir comme ça. Mon chum remplace sa boss depuis des mois. Il fait des heures de fou. Malgré ça, il doit quand même faire sa job à lui. Personne ne le remplace pendant ce temps. Aussi, il aide vraiment beaucoup à la maison. Ménage, lavage, allé reconduire et chercher mes grands à leur cours, entretien du terrain. Bref, il est brulé autant que moi sinon plus.

Ce matin, donc je me suis levée quand Bébé Fille en a décidé. Pendant la nuit, je ne me suis levée qu’une seule fois, soit à 3h30. Bien que j’aurais dormi un peu plus, je me sentais bien. Pour le reste de la journée, tout s’est bien déroulé. Bébé Fille a bien mangé, a bien bu. Elle a fait une sieste d’une heure en avant midi et deux siestes en après-midi. Elle s’est amusée comme une petite folle dans le grand bain pour la première fois. Elle s’est endormie tôt dans mes bras.

Pour ma part, je suis allée à l’épicerie. J’ai acheté ce dont j’avais envie de manger pour le diner et le souper. Je n’ai presque pas allumé la télévision de la journée. J’ai sorti mon carnet de dessin et j’ai passé du temps à mettre de la couleur sur les pages pendant les dodos de mon bébé. Le moral est bon.

Bref, je m’en suis fait pour rien. Les deux jours passent rapidement. Je suis capable de passer du temps avec moi-même. Sincèrement, c’est même apprécié… parfois, c’est bien de se retrouver avec soi-même.

Publicités

2 réflexions sur “Apprécier le silence

  1. Caroline dit :

    Ça fait du bien de se retrouver avec soi-même… C’est drôle car j’ai écrit il y a 2 semaines un billet sur le silence que je publierai demain… 😉 On se ressemble souvent sur nos écrits!

    J'aime

    • Damia dit :

      Effectivement, je crois même que je vais encourager mon homme à partir de temps en temps! Cela m’a fait le plus grand bien de me retrouver avec moi-même. Quand l’allaitement sera chose du passé, il faudrait même que je fasse garder les trois enfants et me retrouver réellement seule.

      J’ai bien hâte de lire ton billet sur le sujet!

      J'aime

Les commentaires sont fermés.