Pourquoi est-ce que je n’aime plus Noël?

Suite à mon billet, malacky m’a écrit ceci sur Hellocoton : “Peut être y a t’il quelques choses qui t’a gâché cet esprit « fête » que tu as perdu? peut être si tu trouve quoi tu retrouveras le plaisir de noël? En tout cas mille courage!!”.

je n'aime pas noël

Ce petit mot m’a amené à me questionner. Depuis quand est-ce que je n’ai pas hâte de fêter? Pourquoi est-ce que je ne me réjouie pas autant que je le voudrais? Mes enfants sont encore dans l’âge où ils sont émerveillés par n’importe quoi. Alors pourquoi est-ce que je n’arrive pas à être dans cette ambiance? Je crois que ça remonte à trois ou quatre ans. Il y a trois ans, j’étais encore avec le père de mes enfants. Ce fut le dernier noël qu’on a fêté tous les quatre ensembles. C’était notre dernier noël et, je ne m’en souviens même pas. Je n’ai jamais regardé les photos que j’avais prises. Disons que je me souviens plus des semaines qui ont suivi le réveillon et, ce ne sont pas de bons souvenirs. L’année suivante, j’ai travaillé le 25 décembre. Je n’avais pas les enfants pour 7 jours consécutifs. C’était la première fois que je ne les avais pas pendant cette période de l’année. L’année suivante, j’étais en congé maladie. J’ai passé mon premier 25 décembre sans mes enfants. Cette année, je serais aussi à la maison. Mais je ne vais avoir que ma petite dernière avec moi entre le 25 et le 1er janvier. Je n’ai que le 24 pour fêter avec les deux plus vieux. Sincèrement, une des choses que je trouve le plus difficile depuis la séparation, c’est justement d’être séparé de mes enfants lors des évènements importants. Là, c’est noël, mais ça me fera le même sentiment pour Pâques, Halloween et même la St-Jean. Ce sont des évènements qui me rappellent que mes enfants ne sont pas avec moi à ce moment-là. Je crois que c’est une des raisons pour laquelle je n’aime plus noël.

Aussi, les partys des fêtes… pour moi, c’est synonyme d’obligation. Je suis obligé d’aller voir mes grand-mères. J’ai toujours entendu ma mère dire du mal de sa propre mère ainsi que sa belle-mère. Même chose du point de vue de mon père. Et, mes grand-mères ont toujours tout fait pour que je réalise que ce que mes parents disaient à la maison… bien, c’était vrai. Sincèrement, pourquoi allions (et allons-nous) toujours les voir? Parce que c’est comme ça. Il faut aller voir la famille à noël, au jour de l’an, à Pâques et à leur anniversaire. Je suis obligée d’aller à tel souper pour voir telle personne. Je me dois d’aller voir mes cousins et cousines. Pourtant, on ne se voit qu’une fois par année. On n’a rien à se dire. On ne se connait pas. On parle de tout et de rien. On se dit que ça serait tellement l’fun de se voir plus souvent, mais en bout de ligne, personne ne s’appelle. Bref, les fêtes… c’est merveilleux!

Après tout ça, je me questionne toujours pour savoir pourquoi je n’aime pas Noël. Je le sais pourquoi je n’aime pas ça. J’aimerais aimer ça. Vraiment. J’aimerais anticiper le réveillon, le plaisir que l’on va avoir et la bonne bouffe. J’aimerais ça aimer tout ça pour les enfants… et pour moi, aussi.

La semaine dernière, je me suis donné un coup de pied pour faire mon sapin de noël après m’être questionné. Il était plus que temps, je crois. Quand j’étais plus jeune, nous sommes déménagés un 22 décembre. Nous changions de maison, de ville, d’école. Nous allions aussi fêter noël chez mes grands-parents. Pour ma mère et mon père, un sapin n’était donc pas au cœur de leur préoccupation cette année-là. Pour ma part, je n’avais que 8 ans. Mon frère en avait 5. Nous voulions un sapin. Nous le voulions désespérément. Un accord a donc été fait avec mes parents. Ils nous ont monté la structure du sapin, installer les lumières et les guirlandes. Ensuite, mon frère et moi, nous sommes occupés du reste des décorations pendant que les adultes vidaient des boites. À partir de ce moment, j’ai toujours fais le sapin chez mes parents. Tiens, peut-être que c’est à cette époque que j’ai commencé a moins aimé Noël? Ce déménagement n’est pas un très bon souvenir pour moi…

J’ai ouvert i tunes afin de retrouver ma liste de chansons de noël. Je me suis dit que ce serait une bonne façon de me mettre dans l’ambiance des fêtes. J’ai commencé à emballer des cadeaux au plus grand bonheur des enfants! Je me suis même amusé à ne pas écrire directement le nom des destinataires. Ainsi, je m’assure que les enfants ne jouent pas à “je brasse le cadeau pour deviner ce que c’est”. On a aussi passé le dimanche après-midi chez ma belle-mère. Depuis que je suis avec mon amoureux, elle prévoit une journée dans le mois de décembre où elle fait des biscuits et des beignes avec mes enfants. Ils adorent faire ça! Disons que c’est une bonne façon de sonner le début du temps des réjouissances.

Je n’aime peut-être pas cette période de l’année… mais j’essaie quand même! J’espère changer d’opinion un moment donné!

Publicités

4 réflexions sur “Pourquoi est-ce que je n’aime plus Noël?

  1. Lionne dit :

    J’ai connu ça, et exactement dans les même circonstances, pour les mêmes raisons ! Je te comprends tellement… Aujourd’hui mes enfants sont adultes, ils ont leur vie. Mais je m’arrange pour que nous soyons réunis une fois tous ensemble, en famille élargie, mes 4 fils, leurs copines respectives quand ils en ont, mon chum, ses 2 fils et leurs copines s’il y a lieu. Traditionnellement ça se fait le 24 décembre pour nous., j’y tiens ! J’ai connu ses fils alors qu’ils avaient 3 et 6 ans et pour moi, ils sont aussi importants que les miens. Mon chum (nous nous sommes retrouvés il y a 2 ans) est mon grand amour de jeunesse, quand j’avais de 17 à 19 ans. Pour lui comme pour moi, ces 6 garçons sont les enfants que nous aurions pu avoir ensemble. Alors tout ça pour dire que Noël a retrouvé sa magie, même si notre petit monde est grand. Mais il y a une chose sur laquelle je refuse de faire des concessions. Aux Fêtes, je ne vois, ne reçois, ne visite que les gens que j’aime, que j’apprécie. Il y a des années que j’ai réglé ce conflit intérieur. Maintenant je me respecte, je respecte mes limites, et je m’entoure de ceux qui me font du bien. Seulement ceux-là… Si tu savais le poids que j’ai en moins ! Ça aide à apprécier le temps des Fêtes crois-moi. Finalement, il y a un point sur lequel je n’ai jamais cédé avec le père de mes enfants, peu importe où on en était dans nos droits de visite, je les avais le 24 et le 31 au moins pour souper et coucher, il les avait le 25 et le 1er à patir de la fin de l’avant-midi et aussi longtemps qu’il le voulait ! (Enfin presque hein ? ) 😉

    J'aime

  2. Stéfany dit :

    Tu n’aurais pas la possibilité de faire changer les dates? Ici ça a toujours été source de conflit le party de famille que dans les 2 cas, nous avons des partys le 25 mais rien au jour de l’an. Nous avons donc statué que c’est noël chez un une année et chez l’autre l’autre année. La même chose se fait à Pacques. Pour la St-Jean, ça dépend de quelle fin de semaine on est. Comme il l’a une fin de semaine sur 2, une année j’ai la St-Jean et une année j’ai la confédération. On fait le compromis à la fête des mères ou des pères où il y va quelle qu’elle soit la fin de semaine. Mais peut-être que ton ex n’est pas assez conciliant pour ça..!!?

    Par contre pour la magie de noël, moi j’ai l’impression que ça a éclaté à mon premier noël avec mon fils. Comme je me suis séparée à l’automne, j’ai passé les fêtes seules mais j’avais « renoué » avec mon chum actuel. On se connaissait depuis des années mais on s’étaient perdus de vue et on venait de recommencer à se jaser. J’avais donc un bon ami et j’ai passé un beau temps des fêtes. Après, on dirait que j’ai tout fait pour que ça soit noël pour mon fils mais de les voir déballer les cadeaux très vite sans les apprécier, quand je vois mon chum en acheter pratiquement 10 et ses parents au moins 12-15 pour chacun, ça me décourage. On dirait que c’est ce qui me fait perdre la magie. Seul point positif, le moment où on met le verre de lait et les biscuits. C’est la seule magie qu’il me reste…

    J'aime

  3. joooliemome dit :

    tu sais : TU AS LE DROIT! tu as le droit de ne pas aimer, tu as le droit de ne pas avoir envie, tu as le droit c’est tout, ne te force pas …
    tendresse et pas de découragement!

    J'aime

  4. myrtille dit :

    je n’aime pas non plus Noel …et je sais tres bien pourquoi ..enfin c’est compliqué ..je crois que j’aime Noel pour le sapin, pour les cadeaux, bah oui ce ne sont pas que pour les enfants 😉 , pour le fait de me retrouver avec la personne avec qui je me sens bien mais que j’ai la tristesse de ne pas etre en famille à ce moment de l’année parce que ….et que bah c’est comme ça ..faut faire avec ..mais je m’en sors sans doute mieux que des personnes qui s’obligent à etre en famille alors qu’elle n’ont pas envie de cela ..ou qui vivent des clash ou des propos malheureux et des piques …après ce sont des choix à faire ou pas ..supporter tout ça ou dire stop et le faire avec la personne avec qui on se sent bien, une amie ..cest super aussi !!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.