Fiction ou réalité

Galere_La_3_05_vf_WT_Poster

Hier soir, j’ai écouté l’épisode de la semaine de La Galère. Je suis un fan fini de cette série. Je l’ai malheureusement découvert sur le tard. Je crois qu’ils étaient rendus à la deuxième ou troisième saison quand je suis tombé dans le coffret. J’ai accroché en peu de temps.

Quand je visionne un épisode, j’ai l’habitude d’aller sur la page Facebook de la série pour lire les commentaires des gens. Cette semaine, je dois avouer que j’ai été particulièrement interpelé par les commentaires (assez) intenses sur la protection de la jeunesse. Pour faire un résumé de l’épisode (ne pas lire si vous avez l’intention de l’écouter prochainement!), Mimi doit faire la rencontre avec une travailleuse sociale de la DPJ suite à une plainte faite à l’hôpital. Mimi en parle à son amie Claude, qui dans la passé, a fait plusieurs familles d’accueil. Celle-ci la fait paniquer assez rapidement et encourage Mimi à se cacher de la TS. Malgré tout ça, Mimi prend la décision de contacter la travailleuse sociale qui la cherche et accepte que sa fille passe quelques tests. Suite aux examens médicaux, la DPJ prend la petite fille pour la nuit afin d’évaluer les capacités parentales de la maman.

***

C’est suite à cet épisode qu’une grosse discussion a débuté sur la page Facebook. Plusieurs argumentent sur le fait que la travailleuse sociale saute aux conclusions trop rapidement, que cela n’a pas de sens qu’elle amène la petite fille sans siège d’auto dans un taxi. Bien entendu, dans une telle circonstance, tous ceux qui ont eu une mauvaise expérience avec la DPJ affirment que ce sont toutes des incompétentes sans oublier ceux qui parlent au travers de leur chapeau!

Pour ma part, je ne suis pas d’accord. Je vous invite à aller lire les commentaires des gens. J’ai vraiment 592974-mimi-brigitte-lafleur-galereété offusquée par certaines personnes! La plupart font tout un plat parce que la TS part avec le bébé dans un taxi sans le mettre dans un siège d’auto. Bon. Dans la vraie vie, la plupart du temps, la travailleuse sociale arrive à l’hôpital avec sa voiture et son siège d’auto. Il arrive même que l’on garde le bébé un jour de plus, le temps que la DPJ trouve une famille d’accueil. On s’entend que la Galère est une série télévisée?? Le siège est un détail et surtout, selon la loi, non obligatoire. Elle doit agir en urgence. Elle a un doute sur les capacités parentales, craint pour la sécurité de la petite Manu. Même le médecin confirme ses impressions selon les résultats d’examen. Je suis infirmière et je travaille avec des bébés à tous les jours. Des cas particuliers, j’en vois TOUS les jours dans le cadre de mon travail. J’ai vu des toxicomanes, des mères avec retard intellectuel, des itinérantes, des mamans incarcérées, des femmes de milieux défavorisés et d’autres de milieux très aisés. Bref, j’ai vu de tout. J’ai vu des alertes de la DPJ pour des femmes qui ont l’air parfaites. Il arrive qu’en tant que professionnel, on a un feeling. Il y a quelque chose qui cloche. La famille est trop méfiante. On en parle avec notre travailleuse sociale qui va faire une évaluation de la famille. Si elle a le même feeling ou selon ce que la famille lui raconte, elle peut aussi contacter la DPJ pour voir s’il n’y aurait pas eu une histoire dans le passé avec eux. Dans la majorité des cas, on se rend compte qu’il y a effectivement déjà un signalement pour un autre enfant!

Parfois, on se fait dire non et on envoi un message au CLSC afin qu’une infirmière aille faire un petit tour au retour de la maison. La job des intervenants en santé et de la protection de la jeunesse est la protection des enfants! Le but n’est pas de détruire une famille. Il est rare qu’un enfant soit retiré de la famille! Même si les parents consomment des drogues, les bébés quittent avec eux! Il faut que le milieu soit inadéquat, que la santé de l’enfant soit en jeu ou sa sécurité. En regardant l’épisode, sincèrement je n’ai pas trouvé que la TS était zélée. Loin de là. Prenons point par point l’histoire de Mimi. D’abord, elle arrive à l’hôpital en disant être tombé sur sa fille pendant un cours de salsa. clip_image002Ok. C’est possible! Et surtout vérifiable. Mais on s’entend qu’elle racontait n’importe quoi, semblait très nerveuse. Pourquoi ne pas avoir amené le papa de Marguerite pour valider ses dires? Quand le médecin trouve les ecchymoses sur les cuisses de sa fille, elle semble encore plus s’embrouiller dans ses propos. Déjà là, ça semble louche. Et, quand elle commence à avoir des doutes, elle engueule l’infirmière, se sauve avec sa fille en panique. J’suis désolée, mais n’importe qui de l’extérieur trouve cette maman bizarre, impulsive et c’est inquiétant pour le bébé! Ensuite, elle se sauve pendant quelques jours et lorsque la TS frappe à la porte, personne ne répond. Même pas aux enfants qui sont à l’extérieur. Si on tient compte des propos des enfants, moi aussi je me serais questionné sur ces 4 mamans monoparentales qui vivent ensembles. L’attitude de Claude n’aide en rien Mimi. C’est même très louche. Ensuite, vient la visite médicale. Le médecin trouve un hématome derrière la tête de l’enfant. Un hématome, ce n’est pas juste un petit bleu. Ça sous-entend que la petite a reçu un bon coup derrière la tête. Oui, ce peut-être une chute. Mais dans les circonstances que les médecins et la TS prennent connaissance de cette information, je crois qu’il est légitime de croire que c’est louche.

Il semble être très tard le soir quand la TS prend la décision de placer la petite pour la nuit. Elle offre quand même à Mimi de trouver quelqu’un dans son entourage pour prendre la petite. Chose qui arrive très souvent! Probablement que le lendemain, elle va prendre contact avec l’école de salsa pour avoir une version des faits d’une personne en dehors de l’entourage de Mimi. Elle va contacter la garderie de la petite Manu et, rencontrera la mère en entrevue. La conclusion sera surement que la petite peut retourner avec la maman et de l’aide leur seront peut-être même offert! Du moins, ce serait tout à fait logique que ça se déroule comme ça! Je ne crois pas qu’il faut crier au scandale quand une TS fait son travail! Elle tente juste de faire au mieux avec l’information qu’elle détient. Comme on essaie tous de faire notre job au mieux de nos connaissances! Des zélées, il y en a partout. Ce n’est pas parce que c’est la DPJ que c’est pire qu’ailleurs.

Quand j’ai personnellement eu à faire face à la DPJ pour mes enfants (plainte faite pour mon ex), la TS a été honnête avec moi. Elle n’est pas venue chercher les enfants, car la journée où ils ont eu la plainte, les petits étaient avec moi. Ils les savaient en sécurité. Advenant qu’ils auraient été chez leur père et que la plainte avait été faite pour lui, elle serait allée les chercher pour venir me les porter. Ensuite, ils auraient évalué la nécessité d’unclip_image003 placement ou non.

La Galère, c’est une série tiré par les cheveux. Tout y est extrême depuis le début de la série. Est-ce qu’on devait s’attendre à moins de la part de Renée-Claude sur ce sujet? Je ne crois pas! Je ne crois pas que l’auteure mérite tous les commentaires qui ont été écrits sur sa page Facebook. Sincèrement, j’ai bien hâte de voir la suite!

Note : les images sont de la série télévisée La Galère. Pour visionner l’épisode en question, consulter le site de Tou.tv.

Publicités