Pas exactement ce que j’avais planifié!

Ce matin, j’ai été interpelé par le billet d’Anne Jutras. Le sujet étant de résumer sa vie en 6 mots. Il y aurait eu un concours organisé par la revue en ligne Smith. Sincèrement, je ne crois pas avoir le talent pour trouver une phrase de 6 mots qui puisse résumer ma vie personnelle. Par contre, la phrase gagnante : Not quite what I was planning! (Traduction : Pas exactement ce que j’avais planifié!) me rejoint beaucoup!

pas exactement ce que j'avais planifié

Adolescente, je rêvais d’être pédiatre. Je voulais soigner les enfants malades. Je rêvais de rencontrer l’homme idéal qui me soutiendrait dans mes ambitions. Je rêvais de passer ma vie avec lui, d’avoir une belle maison ensemble, d’avoir des enfants (un garçon en premier, une fille en deuxième). J’avais prévu aller étudier dans la région de Québec. Je voulais m’éloigner le plus possible de mes parents. Je voulais me trouver un emploi là-bas, afin de revenir le moins souvent possible. Pour moi, le bonheur était loin de ma famille. Je rêvais de voyager, faire le tour du monde. Je me disais même que si je n’avais pas le temps d’avoir des enfants avant 35 ans, bien tant pis, je n’en aurais pas.

J’étais tellement loin de me douter de ce qui arriverait!

Au cégep, j’ai pris toute une débarque! Moi, qui étais dans les premières de classe, dans un groupe enrichi… j’ai connu ce que c’était que de ne pas comprendre une matière pour la première fois! Les math 103, 203, la chimie organique, la physique… ouf! J’ai connu mes premiers échecs. J’en ai versé des larmes devant mes cahiers! Je ne savais plus quoi faire! Moi, qui apprenais toujours par moi-même sans difficulté, sans jamais poser de questions! Je ne savais plus où donner de la tête. Avec tout ça, j’ai connu mon premier vrai amour et ma première grosse peine! Je suis tombé sous le charme DU gars qui me semblait tellement merveilleux jusqu’à ce que je réalise que pour lui, je n’étais qu’une amie. Par contre, ma meilleure amie était plus qu’une amie pour lui. Les voir, jour après jour ensemble… ce fut si insupportable que j’ai laissé tomber ma meilleure amie. Je ne lui ai jamais expliqué la vraie raison. Aujourd’hui, ils ont deux enfants ensembles et semblent très heureux. Je suis heureuse pour eux. Mais, je ne me suis jamais refait de meilleure amie. La peine d’amour et d’amitié n’ont en rien aidé ma compréhension des matières scolaires. Et, j’ai du me résoudre à abandonner l’idée d’entrer en médecine.

Je me suis retourné de bord. J’ai choisi d’essayer les sciences infirmières à l’université. Tant qu’à avoir fait mes sciences de la nature, aussi bien que ça servent! J’ai rencontré le gars qui est devenu le père de mes enfants. J’ai plongé dans la première histoire d’amour qui s’est présenté. Est-ce que ce fut une bonne chose? Oui et non. Mais on ne change pas le passé. J’ai eu ma fille pendant mes études. J’ai appris que j’étais capable d’en prendre encore! J’ai appris avec, la grossesse à l’âge de 21 ans, la séparation, une autre grossesse seule et une autre séparation… que j’étais plus forte que je ne le pensais! Ma vie n’a pas été comme je l’imaginais, mais aujourd’hui, j’en suis heureuse. Si cela s’était déroulé selon mes plans, est-ce que je serais là où je suis aujourd’hui? Est-ce que je serais avec l’homme que j’aime et qui me permet d’être à nouveau une maman d’une petite fille? Non, je ne regrette rien. J’ai réalisé avec le temps qu’on ne peut pas prévoir ce qui va arriver. On ne peut pas planifier tout ce qui arrive, mais… c’est ce qui fait la beauté de la vie, de ma vie!

Advertisements

6 réflexions sur “Pas exactement ce que j’avais planifié!

  1. Anne Jutras dit :

    Ton billet me touche et rejoins mes pensées. La vie est remplie de surprises, et d’événements imprévisibles. Si on savait, d’avance, tous les malheurs à éviter, on ne commettrait pas les mêmes erreurs qui ont jalonné notre existence, mais en même temps c’est ce qui a forgé notre personnalité.
    Notre unicité.
    Unique et forte.
    Belle. Telle quelle.:)

    J'aime

  2. cerisemarithe dit :

    Touchée également, comme Anne, par ce billet…
    C’est aussi « Pas exactement ce que je souhaitais » … mais j’essaie de mettre du bonheur dans ce qui m’est proposé, même si parfois je me dis qu’autrement ce serait bien!… je profite des instants heureux malgré bien des aléas et je continue de rêver à de belles surprises, à des inattendus qui se glissent parfois dans le quotidien, juste pour l’embellir comme un rayon de soleil qui survient soudain puis qui se cache, mais réapparaît de-ci de-là …
    Pas vraiment de regrets, même si, à certains moments, on aurait pu emprunter d’autres chemins… il y a quelques pépites dans ceux que la vie nous a fait prendre…
    Alors, en 6 mots : « N’oublie pas d’être heureuse »… … …

    J'aime

    • Damia dit :

      Nous pourrions faire une phrase de 12 mots… Pas exactement ce que j’avais planifié, mais n’oublie pas d’être heureuse…

      Oui, j’aime beaucoup! 🙂

      J'aime

  3. unemamanraconte dit :

    Ahhh les plans..je ne sais pas si nous sommes toutes pareilles mais moi aussi je suis une « planifieuse ».Le plus difficile, sur le coup, c’est d’accepter que tout ne se déroule pas comme prévu car des imprévus ,oui , il y en a et des pires que d’autres. L’important, et je pense que tu le dis bien c’est quand même de savoir apprécier ce que tous ces changements ont apporté. Au fond, c’est tout cela qui nous fait grandir en notre être…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.