Mon bilan du premier mois

Nous y voilà. Le premier mois de travail est maintenant chose faite. Les deux premières semaines furent difficiles. Je sortais de l’hôpital complètement brulée, à bout de force, complètement à plat! J’ai douté de mes capacités. J’ai douté de ma guérison. J’ai douté de moi-même.  Les journées étaient longues, très longues. J’avais l’impression par moment qu’elles ne passeraient pas. Je m’isolais pour l’heure du diner, car j’avais l’impression qu’il y avait trop de monde autour de moi. J’ai recommencé à avoir des sautes d’humeur à la maison sans oublier les larmes qui ont refait leur apparition. Avec tout ça, j’ai eu un rhume épouvantable qui m’a plaqué au sol pendant une bonne semaine. Rien pour m’aider à m’adapter au retour!

Depuis que la santé a repris le dessus, j’ai aussi l’impression que j’ai repris le dessus sur la routine au travail. Je me cherche moins. J’ai moins besoin de concentration pour faire les tâches que je faisais les yeux fermés avant. Je quitte la maison avec un peu moins de recul. J’ai recommencé à avoir du plaisir à voir mes collègues de travail. J’ai l’impression de retrouver mon ancienne moi qui avait du plaisir à travailler. Je me dis que le pire est derrière moi. Le retour à temps complet me fait un peu moins peur bien que je trouve fantastique d’être à temps partiel! Je comprends pourquoi tant d’infirmières aiment faire du temps partiel!

Advertisements

2 réflexions sur “Mon bilan du premier mois

  1. Anne Jutras dit :

    Super! Je suis heureuse de constater que tout va bien pour toi. C’est toujours difficile au début, on oublie combien, nous les humains, avons la capacité de s’adapter. Tu es sur la bonne voie. youppi!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.