Syndrome de la page blanche

Depuis ce matin, j’ouvre Windows Live Writer et je tente d’écrire quelque chose. Mais, j’ai beau aligner les mots et les phrases, je passe mon temps à tout effacer. J’ai l’impression que tout ce que j’écris est… ordinaire. Quand j’ai une idée, je manque d’inspiration pour la développer. On s’entend qu’un billet de deux phrases, c’est assez… poche? Je ne sais juste pas quoi écrire ou sur quoi écrire. En plus je n’ai pas de texte en réserve.  Il faut dire que je n’ai pas eu le temps de m’assoir en fin de semaine. Je n’ai pas non plus eu le temps de lire vos blogues qui sont souvent une bonne source d’inspiration. Je sais que tout ça est temporaire. Je vais vous revenir très bientôt!

«On ne peut pas attendre que l’inspiration vienne. Il faut courir après avec une massue.» de Jack London

Publicités

4 réflexions sur “Syndrome de la page blanche

  1. Kimie (Mots et Emaux) dit :

    Arff, pas facile la page blanche.
    L’an dernier, je suis allée à un atelier d’écritures, l’animatrice nous conseillait d’écrire même si on n’avait rien à écrire.
    Même si c’est pour écrire « je ne sais pas quoi écrire, je ne sais pas quoi écrire, je ne sais pas écrire… » au bout du compte, tu finis toujours par partir sur quelque chose.
    A tester !

    J'aime

  2. Anne Jutras dit :

    Damia, ne t’en fait pas trop avec cela. Avec la vie trépidante que nous menons, c’est difficile de garder le cap et d’être disponible pour tout ce qui se passe dans notre quotidien. Le blog, bien souvent, passe en dernier.

    J’ai vécu cette épisode tout récemment moi aussi. C’est normal. Je crois qu’il faut écouter notre corps et prendre une pause, tout simplement, sans se sentir coupable. Tes amies vont comprendre. Moi y compris! 😉

    Bisous! xx

    J'aime

Les commentaires sont fermés.