Mais tout le monde s’en fout

Je ne savais pas quoi écrire ce matin. Je ne savais même pas si j’allais vous pondre un billet. Je suis à la limite du syndrome de la page blanche. J’suis donc allé me promener sur Hellocoton et je suis tombé sur ce billet de Nessa et j’ai aimé l’idée de l’article. On écrit n’importe quoi sur soi-même juste pour le plaisir, car de toute façon tout le monde s’en fout!

– Je n’aime pas le café noir, avec sucre, avec lait ou crème, avec saveur. Peut importe ce que vous y ajouter ou enlever, je n’aime pas ça! Pourtant, j’adore l’odeur du café. Je peux même aime la crème glacée saveur café. Je n’aime pas non plus le chocolat chaud ou la tisane ou le thé. Dans le fond, je n’aime aucun breuvage chaud.

– J’adore écouter des films de filles. J’aime savoir que la fin est prévisible. Le beau garçon doit finir en couple avec la belle héroïne. Je peux les réécouter 15 fois, je n’ai aucun problème avec ça. À chaque fois je vais pleurer à la même place. Je vais sourire au même moment. J’aime ça. J’achète même les dvd quand je les trouve en spécial juste pour le plaisir de pouvoir les écouter quand mon me semble. Quand il y a un de ces films qui passe à super-écran, je suis ravie! Je peux l’écouter à plusieurs reprises sans me tanner!

– Je suis une lève tard. J’aime dormir le matin. J’aime dormir en plein milieu de la journée. J’aime dormir l’été alors que j’entends des enfants jouer dehors. Le fait de travailler de jour me permet moins de le faire, et c’est ce que je trouve difficile de ce quart de travail. Me lever à 5h du matin, c’est l’enfer pour moi. Après un an et demi, je trouve ça toujours aussi dur. Mais, ça vaut quand même la peine pour être avec mes enfants et mon amoureux le soir.

– J’adore les chats. Je trouve ça difficile de ne pas en avoir un dans la maison. J’ai dû en faire mon deuil lorsque j’ai su que mon fils était allergique. Je me gâte lorsque je vais chez mes parents, car ils ont un Bengal et je l’adore!

– Je fais toujours passer le bien de mes enfants avant le mien.

– Je procrastine beaucoup. Je suis probablement la meilleure pour le faire. Reporter à demain et au surlendemain? C’est tout moi. Je suis incapable de faire ce que je dois faire sans l’avoir reporté au moins une fois. Pourtant, dans le cadre de mon travail, c’est autre chose! Je fais ce que j’ai à faire et ce, sans problème!

– Je déteste le téléphone. Le prendre pour planifier un rendez-vous, demander un renseignement, pour me plaindre, pour réserver… Peut importe la raison, je n’aime pas prendre le téléphone tout simplement! Si on m’oblige à téléphoner, je suis pratiquement sur le bord de la panique! Pourtant, dans le cadre de mon travail, je n’ai aucun problème à le faire. J’ai même déjà travaillé dans un service à la clientèle et, mon travail était de répondre au téléphone! Je le faisais sans problème. Il m’arrivait même de devoir résoudre des problèmes dans une langue que je ne maitrise pas (anglais)! Il n’y avait aucun problème!

Si ça vous tente de faire la même chose, ce serait bien si vous inscriviez comme titre de billet : Mais tout le monde s’en fout. Et, laissez-moi savoir que vous participez à ce “jeu”. Je vais surement refaire d’autre billet de ce genre quand l’envie va me prendre!

Publicités

8 réflexions sur “Mais tout le monde s’en fout

  1. yagola dit :

    Moi aussi je déteste le téléphone! Je trouve absurde qu’aujourd’hui on ne peut pas écrire un e-mail. J’y exprime toujours mieux ma pensée. Déformation professionnelle?

    J'aime

  2. Anne Jutras dit :

    Intéressant comme billet, Damia. Je vais sans doute prendre la relève, un de ces jours. J’aime l’idée, on peut divaguer sans en avoir l’air… 😉

    En tout cas, je soulagé de constater que je ne suis pas la seule à procrastiner. héhé

    J'aime

Les commentaires sont fermés.