“Maman, est-ce que tu vas bien?!”

Ça, c’est la phrase que j’ai entendu de l’autre côté de la porte alors que nous étions entrain de… euh, ben vous savez… euh, entrain d’essayer de faire un bébé! Je peux vous assurer que je n’ai jamais repoussé aussi rapidement mon homme pour me rendre compte que mon fils n’avait même pas ouvert la porte! J’ai éclaté de rire un bon moment! Quand je me suis calmée, je suis allée voir mon bébé afin de savoir ce qui se passait! Il ne m’a pas reparlé de ce qu’il a entendu et a fini par me dire qu’il n’arrivait pas à dormir. Je me suis quand même demandé ce qu’il aurait fallu que je dise ou fasse! C’est la toute première fois que ça arrivait!

Mais quand même! Pendant un moment, j’ai eu la peur de ma vie! J’ai toujours eu la crainte que les enfants nous entendent ou nous surprendre. Je me souviens encore de la première fois que j’ai surpris mes parents en fâcheuse position. Cela a pris quelque fois pour me faire comprendre que lorsque la porte de la chambre était fermée le dimanche matin, ben on ne l’ouvrait pas!

Je ne crois pas que ma fille nous ait déjà entendus, car je pense qu’elle me le dirait. Elle m’a raconté qu’une de ses amies a déjà entendu son père et sa blonde. Cette amie a même été assez généreuse pour imiter le bruit qu’elle avait entendu… ainsi, ma fille a pu me simuler un orgasme assez près de la réalité! Nous avons eu droit à notre première vraie conversation mère/fille. Il a fallu que je lui explique qu’une maman qui gémit ne le fait pas parce qu’elle a mal, au contraire! Dans la tête de petites filles de 9 ans, faire l’amour ça fait mal! C’est pour ça que les mamans crient!

J’ai fait quelque recherche sur le net, voir s’il y avait des conseils à donner aux parents… car, tant qu’on n’est pas face à ce “problème”, on ne cherche pas vraiment à savoir ce qu’il faut faire quand ça arrive. D’après la plupart des sites que j’ai consulté, les psychologues semblent tous unanimes pour dire qu’il faut réagir vite! Lorsque notre enfant nous surprend, il faut tout de suite lui parler et lui expliquer que ce qu’il a vu est quelque chose de bien. Que les parents se faisaient des câlins par amour et qu’il n’y a rien de “dégeulasse”. Sinon, l’enfant gardera en mémoire des images néfastes de la sexualité et cela peut même avoir une influence négative sur sa vie adulte. Il faut aussi commencer très tôt à imposer des limites sur l’accès à la chambre conjugale. Par exemple, dès que l’enfant est en âge de comprendre, il faut lui expliquer qu’il doit demander la permission avant d’entrer dans la chambre de ses parents. Une serrure sur la poignée de porte peut aussi être une bonne idée!

Et vous? Ça vous est arrivé?

Advertisements

2 réflexions sur ““Maman, est-ce que tu vas bien?!”

  1. Vanessa dit :

    OH! Ton histoire est drôle pour les gens hors de la situation! Mes parents se sont séparés quand j’avais 11 ans, je n’ai jamais eu conscience de leur vie amoureuse ou même sexuelle et honnêtement je le déplore un peu parce que je n’ai jamais eu de « modèle » ou de référence si on peut dire. Par contre je peux ajouter que j’ai toujours trouvé déplacé que mon père aille se coucher à 9 heures la fin de semaine (alors qu’il a toujours été un couche-tard) avec sa nouvelle blonde lorsque j’avais 13-14 ans! Donc oui pour l’intimité et l’explication de ses choses pour que ce soit naturel et normal pour les enfants! Mais peut-être choisir son moment lorsqu’on partage son intimité en tant que parent… JE trouve ton intervention vis-à-vis tes enfants TRÈS appropriée 🙂

    J'aime

  2. Mimi dit :

    C’est clair personne ne veut voir ses parents en pleine action…Ç’a m’est arrivé petite…je les ai entendu mais je n’avais pas vraiment compris ce qui se passait c’est un peu plus tard que j’ai réalisé du coup je n’ouvrais jamais quand il était enfermé ! c’est un moment délicat , je trouve que la façon dont tu as expliqué les choses à ta fille est saine et puis c’est clair une serrure ça évite parfois les situations fâcheuses pour tout le monde !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.