S’en sortir

Cela fait quatre mois que je suis en arrêt de travail. Quatre mois que le diagnostic est tombé. Quatre mois que le mot “Dépression” est sorti de la bouche de mon médecin. Quatre longs mois à aller dans le bureau de mon médecin aux deux semaines pour lui parler de ce qui ne va pas. Quatre mois à penser que je ne m’en sortirais pas. Quatre mois, c’est long dans une année. Le tiers de l’année 2011, je l’ai passé à me “reposer”, à tenter de recoller les morceaux. Il y a probablement eu un tiers sinon plus où je n’allais pas bien, mais je me cachais la vérité. Ce qu’il y a de plus dur n’est pas d’aller consulter, mais d’accepter que l’on soit malade…

Je revois mon médecin dans 4 semaines seulement. Je me rends compte que j’ai fait beaucoup de chemin depuis. Toujours sous médication, mais… je me sens tellement mieux. Depuis cette semaine, je vois le retour au travail autrement. Je commence à avoir hâte d’aller retrouver mes bébés, mes amies, mes collègues. Je n’ai plus peur de me faire dire que je dois aller travailler. Je recommence à avoir des éclats de rire. Mes nuits ne sont plus peuplés de cauchemars. Les limites de ma patience sont un peu plus importantes. La fatigue est beaucoup moins présente. Elle revient, mais il suffit que je me repose une journée et je retrouve mon énergie. Alors, qu’il y a 4 mois… j’ai passé de longues journées à ne rien faire. La rage intérieure n’est plus présente. J’ai envie de faire des trucs pour moi, pour mes enfants, pour mon couple, pour ma famille. Je n’ai plus de craintes pour mon avenir. Je sais que je peux faire tout ce que je veux.

J’ai éliminé certains stress, de trucs inutiles… J’ai décidé de donner moins d’importances à certaines personnes. J’ai pris des décisions. Je sais que je suis encore fragile, mais je sais que je m’en sors. Je sais que ce moment de ma vie est temporaire. Je sais que la profonde tristesse, la solitude, le vide intérieur… que tout ça, ce n’est plus d’actualité. Je sais que je peux surmonter tout ça. Je sais que je suis plus forte. Je sais que je vais y arriver!

Publicités

Une réflexion sur “S’en sortir

Les commentaires sont fermés.