Achats des fêtes

Hier après-midi, je me suis finalement donné un bon coup de pied au c… et je suis allé magasiner au Zellers et au Wal-Mart. On s’entend que ce n’est pas du gros magasinage, mais ça m’a permis de sortir de mon salon. Il y avait beaucoup, beaucoup, beaucoup de monde. Est ce que j’ai mentionné que c’était plein de gens? Pour un mardi après-midi, j’ai vraiment été surprise de voir autant de monde. Des gens pressés, des gens qui ont toute la journée (lire qui bloquent l’allée et ne bougent pas ou presque). Des gens qui ont le don de laissé leur panier en plein milieu de l’allée sans compter les employés qui tentent de remplir les étagères et qui laissent les boites en plein milieu des allées. Bref, rien pour m’aider! Moi qui suit un peu agoraphobe depuis ma dépression. J’ai quand même tenu le coup et j’ai réussi à acheter quelques cadeaux! Je n’ai pas osé aller me promener au centre d’achat, mais je compte bien y aller cette après-midi ou demain. Il ne me reste pas grand chose à me procurer.

Malgré le fait que je ne me sentais pas trop bien dans la foule, je me suis re-saisi. Quelques respirations, se recentrer et surtout se parler intérieurement et tout va bien. Dans la soirée, je me suis aussi rendu compte que ça m’avait fait un bien fou de sortir. Plus souriante, moins stressée! J’ai aussi réalisé que mon moral allait beaucoup mieux depuis quelques temps. J’ai moins de saute d’humeur, J’ai encore des journées où je n’ai pas le gout de rien faire, mais de la tristesse? Non, c’est beaucoup mieux. Par contre, la fatigue est toujours présente. Sans parler du manque de concentration et des pertes de mémoire. Je dois tellement me concentrer lorsque je conduis que j’en suis épuisée après. Je ne peux pas faire deux choses en même temps sinon, j’oublie que j’ai commencé la première! Par exemple, hier soir j’ai fait des chaussons aux fraises. La cuisson est de 9 minutes. Deux minutes avant que l’alarme sonne… j’avais complètement oublié que j’avais quelque chose au four!

Je revois mon médecin cette après-midi. J’ai comme l’impression que je ne retournerais pas travailler avant 2012…