Le retour

Ce que je vais écrire, ça va sembler totalement stupide. J’y peux rien! Ca m’angoisse. J’ai des palpitations. Je stresse en ce moment même. Je ressens un mélange d’anticipation, de stress, de joie et de peur en même temps. Ce n’est vraiment pas facile à gérer! Qu’est-ce qui me stress ainsi? C’est tellement stupide. J’ai toujours essayé de refouler ces émotions lorsqu’elles se présentent… toutes les deux semaines. Car oui, je ressens ça toutes les deux semaines. C’est complètement irréaliste! Je stress, car mes enfants sont de retour aujourd’hui. Je devrais avoir hâte de les voir. J’ai hâte de les voir! Je devrais m’ennuyer. Je m’ennuie! Mais j’ai toujours peur de voir dans quel état je les retrouve. Heureux? En colère? Triste? Je ne sais jamais ce que les gens leur auront dit sur ma personne. Si c’est en mal, ils ne me regarderont pas. Seront en « colère » après moi sans que je ne sache pourquoi. Ça dure deux jours! Parfois, ils sont enjoués, heureux et quelques heures plus tard, ils me racontent ce qu’ils ont fait chez papa. Parfois, je n’aime vraiment pas ce que j’entends. Je dois me répéter que je n’ai aucun contrôle sur ce qui se passe là-bas. Que les enfants sont corrects. Ils ont du plaisir et c’est tout ce qui compte!

Mais pourquoi avoir autant de stress? Pourquoi ressentir cette angoisse? Pourquoi est ce que je m’en fais? Je ne vais pas retrouver des inconnus. Ce sont mes enfants? Plus je l’écris, plus je me rends compte à quel point je suis nouille.

Bon, c’est assez! Voir le positif : mes enfants sont de retour!

3 réflexions sur “Le retour

  1. Jane dit :

    Je te trouve pas nouille d’avoir des craintes et en plus tu nous en parle! Il ne faut pas garder ça pour toi.

    J'aime

  2. Stefany dit :

    Je te comprend à 150% parce que je me sentais exactement comme ça dimanche soir alors que je devais aller chercher mon fils chez son père. Il n’a pas tout à fait 3 ans et j’ai passé 2 semaines de m… la dernière fois quand il est revenu. J’avais peur et même, j’aurais presque préféré ne plus aller le chercher pour ne plus vivre ça. Peur qu’il ne veule pas revenir ou qu’il ne soit pas content de me voir. J’étais stressée comme si j’allais à un endroit pour la première fois alors que je fais ça toutes les 2 semaines. Finalement, en arrivant il m’a dit que sa fds avait été moyenne et qu’il était super content de me voir. Rendu dans le truck, il ne me lâchait plus et voulait me flatter les cheveux, me coller, … C’est vraiment dur à gérer ces émotions toutes mélangées là.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.