Manque de concentration, manque de motivation, manque de…

J’ai tellement de trucs à faire ou à penser. Il y a tellement de choses que je DOIS faire et que je voudrais faire. Le hic est que je n’ai pas le goût de rien. Je fais tout sauf faire ce que je voudrais. Depuis ce matin, je me dis que je devrais faire les lits. Je ne l’ai toujours pas fait. J’aurais aussi la cuisine à ranger. Il y a à peine quelques morceaux à mettre dans le lave-vaisselle, ranger le pot de beurre de peanuts qui traîne et laver le comptoir. Rien d’extraordinaire, mais ce n’est pas fait! Depuis deux jours (si ce n’est pas plus!), je me dis que je dois plier les vêtements qui traînent dans le panier. Ce n’est toujours pas fait. Je n’ai pas le goût! Je ne veux rien faire. Je pourrais même essayer de lire. Non! Je commence à lire et au bout de trois lignes, je ne comprends pas ce que je suis entrain de lire. Très pratique! Je devrais dire : décourageant. Et, on s’entend que je n’ai pas besoin d’être découragée plus que je ne le suis. Cela fait au moins deux fois que j’oublie complètement une brassée dans la laveuse, parce que je ne me souviens pas de l’avoir fait! Je ne retiens rien. Je pose une question trois fois de suite sans me souvenir de la réponse. Je déteste ça! Je peux perdre deux heures sur mon ordinateur. À faire quoi? RIEN! Rien! Je décourage encore plus en me disant que dans ce deux heures, j’aurais tellement pu faire des trucs intéressants! Mais, en même temps, qu’est ce que j’aurais fait de plus intéressant? J’ai juste pas le goût. Je ne veux rien faire. Je veux voir du monde et en même temps, je ne veux pas voir personne.

J’ai eu pleins d’idées pour aménager la maison, la décorer. J’ai fouillé sur le site d’Ikea. J’ai sélectionné quelques items qui pourraient m’aider à m’organiser dans la maison. Cela fait deux semaines que je veux y aller. J’ai seulement 20 minutes de voiture à faire pour me rendre à celui de Boucherville. C’est une ligne droite. Je passais devant tous les soirs lorsque j’allais au travail. Mais là, en ce moment. C’est trop loin. Je ne me sens pas le courage de prendre la voiture et de conduire 20 minutes. Juste me rendre à l’école, je ne me fais pas confiance. J’ai l’impression de ne pas être sécuritaire, de manquer de concentration. Je n’ai pas confiance en moi!

En fin de semaine, je vais devoir me recentrer sur moi-même. Je ne dois pas donner d’importance à des évenements qui n’en ont pas. J’ai arrêté de marcher. Je dois recommencer. Je dois sortir. Prendre l’air. Je dois faire quelque chose de plaisant. Je dois… attendre. Je sais. Du temps. Je dois vivre ce que j’ai à vivre. J’aimerais juste avoir une belle petite journée… peut-être deux… juste deux… ensuite, on verra…

2 réflexions sur “Manque de concentration, manque de motivation, manque de…

  1. michèle dit :

    Un esprit sain dans un corps sain. Que ça à rajouter. Commence ta journée par aller prendre un grand bol d’air frais en prenant une marche. Tu seras comme une neuve (ou presque) à ton retour. Tu m’en reparleras…

    J'aime

  2. Lya dit :

    Plutôt que de voir tout ce que tu devrais faire et que tu ne fais pas, essaie donc de voir plus petit : fixe-toi un (petit) défi par jour!

    Aujourd’hui, la SEULE chose que je me demande, c’est de changer les lits.

    Aujourd’hui, la SEULE chose que je me demande, c’est de laver la vaisselle.

    Comme ça, c’est moins décourageant, c’est même gratifiant!

    Après, tu te permets une sieste. Et oui, essaie de sortir. Prendre des marches, moi, respirer de l’air frais, ça me fait un bien fou…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.