Et si la réponse était…

Je n’ai pas perdu de temps. Hier soir, nous sommes allé nous procurer un test de grossesse à la pharmacie. Pas question d’être dans le néant. Le moindre stress me demande une énergie folle. Je ne voulais pas me rendre malade ou encore me faire de fausses idées. Pourtant, peut importe le résultat, je n’avais pas de craintes. Mon homme n’arrête pas de me dire qu’il veut des bébés. Il a juste hâte que je fasse retirer le stérilet.

Il y a une partie de moi qui ne voulait pas faire le test ce matin. J’avais peur du résultat. Peur que ce soit négatif. Peur d’être déçue. Peur que mon chum soit déçu. J’avais aussi peur qu’il soit positif. Peur que mon chum ne devienne complètement débile, change si le résultat était positif. Mon ex m’a rendu la vie difficile lors de mes trois grossesses. Oui, trois. Ma première, il voulait que je me fasse avorter. Il a usé de beaucoup de manipulations pour me faire changer d’idée. Mais heureusement, j’ai tenu mon bout. J’ai eu ma fille. Pour la 2e, nous avions décidé ensemble de faire un bébé et ça ne l’a pas empêché de me laisser alors que j’avais 4 mois de grossesse pour aller voir ailleur. La troisième? C’est simple, j’ai paniqué. Je ne pouvais pas supporter l’idée de vivre une autre grossesse avec lui. J’ai donc pris une décision qui n’a pas été facile. J’ai mis un terme à cette 3e grossesse. Il était au courant de ma décision, mais n’a jamais su la véritable raison. Aujourd’hui, je n’ai aucun regret dans cette décision. Même pendant mes démarches et après. Au moment de la séparation officielle en 2010, j’ai été rassuré dans mon choix. Cette fois-ci, j’ai peur que mon amoureux soit comme l’autre. Je sais que c’est impossible. Tout est différent depuis le début, mais il y a quand même une petite voix qui me crie de me méfier et une autre qui me dit que je suis stupide. Qu’il est parfait pour moi. Il est doux, attentionné envers moi. Il prends soin de moi et jamais il ne me ferrait une telle chose. Il n’est pas égoiste ni manipulateur.

Bref, tout ça pour dire que je voulais que le résultat soit positif et négatif. C’est ridicule, je sais. Mais aussi, j’aimerais que tout soit fait dans l’ordre pour une fois. Un amoureux, emmenager ensemble, choisir le moment où l’on fait le bébé.

J’ai fait le test ce matin. Ce matin, j’ai mal au ventre comme si j’allais avoir mes règles. Pourtant, je ne crois pas que ce soit pour cette semaine. Je ne sais plus. Je perds la notion du temps depuis que je suis en arrêt de travail. Malgré quelques symptômes, je ne me sens pas enceinte. Pas comme pour les autres. J’ai toujours su que c’était positif avant même de faire le test. Là, rien. Et le résultat était… négatif.

J’suis déçue, mais en même temps je suis contente. Je peux continuer à avoir confiance au stérilet. Sincèrement, je n’aurais pas aimé ne plus avoir confiance aux méthodes de contraception. C’est la seule qui fonctionne avec moi! Mais le 2 novembre, je vais chez mon médecin pour mon test annuel. J’ai l’intention de faire retirer le stérilet. C’est juste une question de temps pour que je tombe enceinte. Mais, au moins ce sera quand on le décidera! C’était mon 4e test de grossesse et le tout premier négatif.

Publicités

3 réflexions sur “Et si la réponse était…

  1. Damia dit :

    Maryse,
    Je ne vous demande pas de commenter à chaque fois. Je vais sur beaucoup de site sans jamais laisser de commentaire. Parfois, le silence est aussi bon. Au nombre de visites que je recois, j’ai très beau de feedback, mais ça ne me dérange pas. J’écris pour me libérer, pas nécessairement avoir l’approbation de tout le monde! Je comprends que ce n’est pas toujours facile de trouver les mots lorsque quelqu’un ne va pas bien. Juste de savoir que je ne suis pas seule est un pas pour moi. Je sais que tu es là. Je crois que tu dois être une de mes plus fidèles lectrices!

    Je te fais parvenir mon mot de passe. Je suis désolée d’écrire en mode privé, mais il y a certains trucs que je ne peux pas mettre directement sur le net. Sinon, je devrais me censurer et tout garder pour moi.

    J'aime

    • Maryse St-Arneault dit :

      Effectivement, parfois, je ne sais pas trop quel mot choisir pour décrire ce que je ressens.. Il est vrai aussi que la dépression est une maladie peu connue. Donc, je préfère ne pas juger. Mais je lis pas mal tout ce que tu écris effectivement.

      Je comprends que tu te censures, c’est pas facile. Mais ne lâche pas !!! 🙂

      J'aime

Les commentaires sont fermés.