Ma force…

Ce que je trouve le plus difficile dans la prise de medication est que j’ai toujours voulu croire que je ne ferais pas parti des statistique. Que je ne serais pas comme ma mere. Je voulais y croire en ma force interieure. J’ai vraiment cru que je n’aurais pas a aller aussi loin. J’ai vraiment que ce n’était qu’une mauvaise passe. Il est très difficile de s’avouer que l’on y arrive plus. Personne à l’exception de mon chum n’a vu ou pris.conscience de ce que je ressens ou vit.en ce moment. Même moi, il m’arrive de douter encore. Parfois, je me dis que je me trompe. Que je prends ces pillules-là pour rien. Ces toujours quand j’ai un regain d’énergie que ça m’arrive.. et ensuite, je me retrouve épuisée me demandant comment je vais faire pour terminer ma journée.

Ce matin, quand le réveil a sonné, j’ai cru que je l’avais mal programmé et qu’on etait en pleine nuit. J’avais l’impression de me faire réveiller alors qu’il etait juste 2 heures du matin. Pourtant, je suis persuadée de m’être endormi tôt! C’est une journée où je réalise que je n’en peux plus. Demain, je suis supposé passer la journée avec mes deux enfants et aller les habiller pour la rentrée scolaire. Je ne sais pas comment je vais faire! J’ai peur de ne pas avoir la force. Pourtant, j’aime magasiner avec eux en temps normal! J’aime leur acheter des vêtements, les articles scolaires, les souliers… mais là…

En ce moment, alors que je suis assise dans le bus qui me ramène à la maison… j’ai juste envie de me rouler en boule dans mon lit et ne penser à rien.

6 réflexions sur “Ma force…

  1. Lya dit :

    Pour être passée par là, ça prend de la force et du courage pour s’avouer qu’on a besoin d’aide. Elle est justement là, ta force, ma belle : admettre que tu étais à bout, que tu avais besoin d’aide et de soutien, pour toi et pour tes enfants. Tu as mis ton orgueil de côté… Et c’est admirable.

    Là où tu as raison, c’est quand tu dis que c’est juste une mauvaise passe. Oui, même si tu es médicamentée, reste que ce n’est qu’une mauvaise passe. Tu seras sur pieds bientôt…🙂

    En attendant, baby steps. Respecte-toi, respecte tes limites.

    Si jamais tu as envie de jaser, tu peux toujours me joindre par courriel ou via FB… N’hésite pas.🙂

    Prends soin de toi, ma belle… xxx

    (Si tu ne me replaces pas, anciennement, j’aurais signé Choco😉 )

    J'aime

  2. small mama dit :

    En effet, le plus difficile est de l’accepter. Tu verra, quand les effets des médicaments se feront vraiment sentir (moi ça a pris un bon 5 semaines avant que j’arrête de me sentir gelée), tu aura le recul nécessaire pour évaluer la situation dans laquelle tu étais et comprendre ce qui s’est passé. Du moins c’est ce qui m’est arrivé à moi. Et ça va tellement mieux depuis!
    Courage lâche pas!

    J'aime

  3. Jane dit :

    Wow, la médoc c’est vrai que ce doit être difficile à accepter… je suis tout d’même contente que tu es un copain qui t’appuies. xoxo

    J'aime

Les commentaires sont fermés.