stress

J’ai l’impression qu’on me ronge de l’intérieur. Je suis une boule de stress ambulante. Les brulements d’estomac me réveille la nuit. Je me lève avec une tension pas croyable dans les épaules et le dos. J’ai tellement de stress sur les épaules ces temps-ci que je me demande comment je vais passer à travers. Je pleure pour un rien. Je voudrais me retrouver dans quelques semaines. J’aurais besoin de deux autres semaines de vacances pour me remettre de celles qui viennent de passer. Quand je pourrais en parler, je vous en glisserais un mot… pour le moment, je dois garder tout ça pour moi. C’est dur. Je m’en fais peut-être plus qu’il ne le faudrait, mais je n’y peux rien. C’est comme-ci je n’étais plus capable d’en prendre.

Dans quelques heures, je passe un examen pour le poste que je convoite. C’est le moindre de mes angoisses. Avec ce qui me tombe sur la tête ces temps-ci, je me dis que je fais ce que je peux. J’ai été incapable d’étudier. J’ai la tête ailleurs. On verra bien ce que ça donnera.

 

Publicités

2 réflexions sur “stress

Les commentaires sont fermés.