Récit de voyage : Les douanes américaines

Nous sommes arrivé aux Douanes Américaine une heure environ après être partie de notre patelin. C’est assez impressionnant quand c’est la première fois qu’on doit y passer! Les caméras de surveillances, les lumières. Nous avons été chanceux, il n’y avait qu’une seule voiture devant nous. Nous avons attendu à peine quelques minutes! Quand ce fut notre tour, nous sommes avancé lentement vers la douanière quand on a reçu un flash en plein visage! Wouha! On ne s’attendait pas du tout à se faire prendre en photo à ce moment là!! Je ne sais pas s’ils prennent juste les plaques en photo ou s’ils ont aussi nos faces, mais nous n’avons surement pas été à notre meilleur à ce moment là!

Pendant que la douanière qui n’a ni l’air douce et délicate nous parle, mon beau-père dans la voiture en arrière de nous semble oublier qu’il doit attendre un peu plus loin avance vers notre voiture. La gentille et douce (lire ici qu’elle doit mesurer 6 pieds, être plus large d’épaule que mon homme et a un méchant air bête) crie en courant presque vers la voiture de mon beau-père, la main sur son arme à feu “BACK OFF BACK OFF”. Là, sincèrement on s’est dit (pas dort quand même) mon chum et moi: “On est ds marde!”

Mon beau père a comme reculer assez rapidement! Elle est revenu et nous a demandé s’ils étaient avec nous. On a comme eu le réflexe de dire la vérité. J’pense pas que c’était le moment de niaiser et de dire non alors qu’au fond, on aurait tellement aimé ne pas les connaitre!!! On a dit oui, lui avons dit qu’ils étaient par rapport a nous et a sembler satisfaite de nos réponses. Nous a ensuite questionner sur ce qu’il y avait dans notre glacière. Mon chum de lui répondre :  “Water and coke”. And coke?? que je lui ai chuchoté. La douanière doit être bien habitué des québécois et leur accent merdique! Mouhaha! On l’a ben rit nous!

Finalement, nous avons survécu aux douanes. La belle-famille y a survécu.

Nous voilà en route sur les routes des États-Unis d’Amérique!

Récit de voyage : Le grand départ!

Nous sommes le 19 juin 2009. C’est le matin. Le fameux matin! C’est aujourd’hui que nous partons pour nos premières vacances! On a déjà eu des vacances toute la petite famille, mais nous ne sommes jamais allé bien loin. C’est la première fois que nous quittons pour aussi longtemps et aussi loin! C’est aujourd’hui que nous quittons pour la Floride! Je suis aussi énervée sinon plus que les enfants! Dans 24 heures, je pourrais voir des palmiers et la mer, chose que je n’ai jamais vu de ma vie! Je n’ai jamais mis les pieds dans la mer chaude! J’suis déjà aller en Gaspésie, aux Iles de la Madeleine, mais dans le sud, jamais!!

Ce matin, je suis donc allé reconduire la plus grande à l’école et le plus jeune reste avec moi. Je voulais allé le reconduire à la gardo, mais elle est fermé. On va faire avec. Il va me suivre dans les derniers préparatifs. Le salon est recouvert de vêtements ici et là. J’essais de terminé les valises de tous les monde en même temps ainsi que de m’assurer qu’on oublie rien! Pas facile! J’angoisse. J’Ai peur d’oublier quelque chose. Pourtant, on ne va pas se perdre dans la brousse. Si j’oublie quelque chose, on peut l’acheter en route.

À 16h, mon chum arrive enfin de travailler. Il vient m’aider à finir les derniers préparatifs. Nous avons planifiés de partir vers 18h. Pourquoi? Afin de rouler une partie de la nuit ainsi les enfants pourront dormir une grosse partie du voyage et quand ils se réveilleront, nous devrions avoir fait une bonne partie de la route! Mes beaux parents viennent nous rejoindre pour 18h. Vite on court! Là, Namour me demande si je suis allé chercher mon argent américain à la banque…. hey merde, j’ai complètement oublié ça! Vite, je cours à la voiture. Me souviens plus à quelle heure la banque ferme le vendredi! Alors que je suis à la lumière devant la banque, voilà ti pas qu’une voiture de police, gyrophares allumés passe devant moi et entre dans la cours de la banque. Non, ça se peut quand même pas… Non… OUI! OUI. Merde, merde et merde! Il y a un hold-up à ma banque! Je ne peux pas entrer!!!!!! Qu’est ce que c’est ça! Quelles étaient les probabilités qu’un tel événement puisse se produire la journée où j’ai vraiment besoin d’y aller, hein?????? Finalement, je retourne dans ma voiture et roule le plus vite possible vers l’autre banque un peu plus loin dans la ville! Il est près de 16h20. Je ne sais toujours pas à quelle heure la banque ferme!

Heureusement, je suis arrivé à temps et j’ai pu avoir mon cash! J’ai quand même eu peur!

Je retourne à la maison. On termine les valises, je range un peu, on va souper. Mes parents viennent nous dire au revoir. Je leur indique où est la bouffe pour le chat, où est la clé pour le courrier. Ils nous aident à remplir la voiture, on installe les enfants. Il est 18h. On attend.

18h30. On attend toujours.

18h45. Mon chum appel sa mère. Ils sont en route.

19h15. Ils arrivent enfin! Ils se sont arrêter pour remplir le voiture d’essence. On les attendait pour aller le faire.

19h45. On part enfin. Les voitures sont pleine de gaz. Les passeports sont à porter de main. En route vers Lacolle!!!